Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L'intercommunalité dans le Pays de Meaux pourquoi faire ?


Si j'ai accepté de siéger au Bureau de la Communauté d'Agglomération du Pays de Meaux, étant le seul élu de gauche dans un Bureau Communautaire dirigé par Jean François Coppé , ce n'est certainement pas pour servir « d’exception culturelle » ou de prétexte …


Nous avions avant les dernières élections Municipales, beaucoup travaillé sur la création d’une intercommunalité qui a vu le jour grâce aux lois Chevènement du gouvernement Jospin. Rappelons le c'est la gauche qui a réellement initié la modernisation démocratique dans notre pays, avec deux textes fondateurs : les lois relatives à la Décentralisation (Deferre) et à l'intercommunalité (Chevènement).
Si nous avons accepté de travailler à la création d’une Communauté d’Agglomération, et ce bien avant les municipales de 2001, c’est que nous estimions que l’enjeu, le devenir du pays de Meaux transcendait les clivages politiques. C’est la raison essentielle qui explique notre implication, sans arrière pensée, laissant de coté nos différences ou appartenances politiques et travaillant en qualité d’élu au développement harmonieux de nos communes et de l’agglomération.


Nous aimons nos communes, nous y vivons, travaillons même pour certains, trop rares, dans ce Pays de Meaux, nos familles s’y épanouissent …
La richesse de ce coin de Brie est la diversité de ses territoires, de ses communes...
Notre patrimoine commun ne peut se limiter à une unique cathédrale ou au seul domaine économique, loin s’en faut. Les richesses culturelles, historiques et naturelles de cette agglomération sont considérables et multiples mais également fragiles.

Nous avons aujourd’hui un défi à relever et une obligation commune
Le défi est de faire face au développement quasi exponentiel des pôles de Marne la Vallée et de Roissy, en élaborant et en menant collectivement, un projet de développement durable, solidaire, harmonieux, équilibré et respectueux des différences de chacun. Une idée simple : l’intercommunalité doit profiter à tous nos administrés.
Nous avons également une obligation, celle de nous réunir et de nous rassembler autour d’un projet collectif fédérateur. N’oublions pas qu’une commune sur trois n’a pas voulu de cette intercommunalité.

C'est sur ces bases que je me suis engagé et que j’ai accepté d'assumer la responsabilité de la délégation aux transports en tant que Vice Président, estimant que ce domaine de compétences justifie déjà à lui seul la création d'une structure intercommunale comme celle de la Communauté d’Agglomération du Pays de Meaux, afin de pouvoir réaliser les infrastructures permettant de décongestionner nos communes, mais également de travailler en amont, en profondeur et en concertation avec les élus, le Département, la Région, le STIF, les administrés et les différents opérateurs afin de relancer le transport en commun et de développer les circulations douces.

Les commentaires sont fermés.