Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Disen a bend ... Bin ich ein Engener


4 juin 2005, Engen

« Un jumelage réussi est plus une suite de petits échanges réguliers, qu’une grande célébration tous les cinq ou dix ans », cette phrase prononcée à l’occasion de la signature de notre jumelage, illustre à merveille le jumelage entre Engen et Trilport. Chaque année depuis juin 2000, est ponctuée de rencontres amicales, de visites, de manifestations communes entre Trilportais et habitants d’Engen … nous vivons entre nos deux villes un jumelage épanoui et réussi.
Notre relation privilégiée a la particularité d’avoir été initiée en amont par plus de 10 ans d’échanges entre les deux collèges d'Engen et Trilport, leurs élèves et leurs parents … Ainsi ce sont les jeunes allemands et les jeunes français qui sont à l’origine de ce partenariat. Un jumelage signé en juin 2000, date symbolique s’il en est, qui marque à la fois la fin d’une époque et l’arrivée d’un nouveau millénaire …

Dans l’histoire, il n’existe pas d’équivalent à la démarche pacifique de nos deux pays qui a permis, pas à pas, de nouer puis de tisser des liens, avant de les approfondir et d'en tisser avec d’autres pays, afin de passer peu à peu, de l’Europe de la guerre et des nationalismes, à l’Europe de la paix et de l’amitié entre les pays et les peuples.
C’est ce parcours, qui donne toute sa valeur à ce choix réfléchi, de s’unir pour exister, et de proposer au monde une autre alternative reposant sur une vision humaniste de la société. C’est cette sagesse, dont la planète a tant besoin …
Si depuis De Gaulle et Adenauer, une suite d’images symboliques se sont succédées traversant l’histoire et forgeant nos consciences, depuis l’an 2000, plus que des images, ce sont des moments d’amitié partagés et vécus qui unissent désormais Trilportais et habitants d’Engen … Le jumelage est enfin l’occasion rêvée de passer de l’Europe du symbole à celle du concret. Et l'Europe a tant besoin de concret !

Il faut remercier Johanes Moser, Burgermester d'Engen, d’avoir associé à cet anniversaire, nos amis hongrois de Pannonhalma, présence à laquelle nous attachons beaucoup d'importance et nous nous réjouissons du séjour organisé cet été en Hongrie entre les jeunes d’Engen, de Trilport et de Pannonhalma. La Communauté Européenne compte désormais 25 pays, pouvait on imaginer une Europe sans Hongrie ? ’Europe politique et économique rejoignent peu à peu l’Europe géographique …

Un écrivain allemand qui a croisé la route de Mozart et de Beethoven, et marqué l’histoire de l’humanité, Goethe, a écrit une phrase qui illustre à merveille cette démarche initiée il y a 60 ans … 

 «J'aime celui qui rêve l'impossible»,

 Il y a soixante ans, qui aurait pu prédire ce que nous vivons aujourd'hui entre nous ...

Disen a bend ... Bin ich ein Engener

Les commentaires sont fermés.