Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Vie municipale : en Mars, l'élaboration du Budget

    Le mois de mars a été marqué par l'élaboration d'un budget rendu difficile par les conséquences financières de l'arrété de carence (SRU) dressé par le Préfet il y a quelques jours. Le montant du prélèvement atteint désormais à peu de choses prés 3% de notre budget de fonctionnement et représente 6% d’impôts. Il peut du coup remettre en cause des investissements planifiés depuis des années afin justement de répondre aux objectifs de la loi SRU, un comble !

    Lire la suite

  • CPE : ou de l'autisme en politique ...

    L'entêtement de Dominique Villepin peut être grave de conséquence, il est en effet grand temps de trouver une porte de sortie à la grave crise sociale que nous traversons. A jouer le pourrissement du conflit, le Premier Ministre prend des risques considérables, l'autisme a ces limites ! Espérons que les prochains jours le ramène à une analyse plus circonstanciée de la situation. Constat évident, devant une réforme aussi sensible nos gouvernants auraient du mener en amont une réelle concertation avec les représentants des jeunes et les organisations professionnelles et patronales. L'essentiel était plutôt que de faire un coup politique (ou comment se distancier de ce cher "Nicolas") de débattre et dialoguer autour d'une vision et d'un projet d'ensemble. Cela aurait permis l'utilisation d'arguments d’une toute autre nature que ceux développés jusque là par le gouvernement, pour certains irrecevables, le  « Mieux que rien" cachant trop souvent le "Pire que tout".

    Lire la suite

  • Eau : Comment ne pas boire une dernière tasse ...

    medium_mexico_eau2006.jpg 

    Occulté par la crise du CPE, le 4ème Forum mondial de l'eau s’est tenu fin mars à Mexico avec pour thème « L’action locale pour un défi global » ( tout un programme pour un élu de terrain !), peu aprés la publication du Rapport mondial des Nations Unies.
    Ce document publié tous les trois ans dresse un état des lieux des ressources en eau douce de la planète. Sa dernière édition (la 2eme)  intitulée « L’eau, une responsabilité partagée » va à l’encontre de beaucoup d’idées reçues et démontre que le problème n’est pas forcement là ou on l’attend …

    Lire la suite

  • Trente annés au service des autres

    14 mars 1976 - 14 mars 2006, Michel Vallier, Conseiller Général de Meaux Sud fête ses 30 ans en qualité d'élu départemental, une longévité exceptionnelle ...

     

    Notre Bureau Municipal hebdomadaire s'est terminé autour d'un verre  amical. Moment de convivilalité bienvenu dans une période difficile avec l'élaboration du budet 2006, nous permettant de célébrer un évènement exceptionnel à plus d'un titre, les 30 ans de mandat de Conseiller Général de Meaux Sud de Michel Vallier par ailleurs, Premier Adjoint de la commune. Michel et moi, c'est une longue histoire. Je l'ai réellement découvert, à la fin des années 1980, lorsqu'il avait proposé au jeune Directeur de Colo que j'étais alors de participer avec une bande d'élus de Trilport, (dont il a été le Maire de 1977 à 2004), à des séjours organisées pour les jeunes de la commune. Ces "mini camps" se déroulaient dans le Morvan,  à Quarré les Tombes exactement, non loin de l'abbaye de La Pierre qui Vire. Il assurait la partie culturelle du périple : histoire, architecture (transition roman / gothique ) , géologie (quoi de plus normal pour un Professeur Agrégé en Sciences Naturelles ?)  et me laissait la responsabilité de l'animation, de la vie quotidienne de l'équipe (je me souviens encore de la toilette matinale dans le Trinclin, petit ruisseau à l'eau pour le moins tonique) et l'organisation d'un des temps fort du séjour, la chasse au dahut ... Tout un programme ...

    Lire la suite

  • SRU : Trop c'est trop !

    Aprés le constat de carence dressé par le Préfet de Seine et Marne, "l’amende” imposée à Trilport au titre de la loi SRU est doublée, atteignant un montant supérieur à 82 000 €, soit prés de 3% du Budget de Fonctionnement, ou encore 6% d'impôts locaux !

     

    medium_mairie.2.jpgLe couperet est tombé ! Le constat de carence, dressé par le Préfet de Seine et Marne, au titre de la loi SRU, doit s'appliquer, sans préavis, dés le Budget 2006
    Une décision grave de conséquences qui va à l’encontre des efforts effectués par la Municipalité depuis 2002 sur ce dossier complexe et qui pénalise durement des finances municipales déjà diminuées du fait du désengagement de l'Etat ... Cette décision, prise sans concertation pourrait remettre en cause les investissements lancés afin justement de pouvoir répondre aux objectifs fixés par la loi SRU, un comble !

    Lire la suite

  • 8 mars, 1 jour pour les femmes ...

    medium_icare_matisse.jpg

    Les femmes qui veulent être les égales des hommes manquent sérieusement d'ambition.

     

     

     

     

     

    Reiser

  • CPE : le rapport qui fait desordre

     

    Au printemps dernier, Laurent Hénart, alors Secrétaire d'Etat à l'Insertion Professionnelle du gouvernement Raffarin, confie à Henri Proglio, PDG de Veolia Environnement (et  familier du Président de la République), grand patron devant l'éternel s'il en est, l'animation d'un groupe de travail chargé de trouver des mesures permettant de favoriser l'insertion professionnelle des jeunes diplômés. Un objectif clair : proposer des mesures concrètes rapidement applicables.
    Un remaniement et quelques mois plus tard, c'est Gérard Larcher, Ministre du Travail qui malgré lui et à son corps défendant reçoit les conclusions de la Commission Proglio. Le problème est que ce rapport devient explosif; remis en pleine tempête du CPE, ses conclusions font désordre, car à contresens de la position prise par le gouvernement Villepin avec le CPE.Au lieu de préconiser l'assouplissement du contrat de travail et de généraliser la précarisation des jeunes,  il propose au contraire le renforcement du CDI.

    Lire la suite

  • Eden's new : l'empreinte écologique

    Dis moi quelle est ton empreinte écologique, je te dirais qui tu es ...

     

    Une telle citation pourrait faire sourire et pourtant. Que ce soit pour se nourrir, se déplacer, se loger ou gérer ses déchets, l'homme prend à la planète des ressources naturelles afin de les consommer. Tout allait bien jusque là, les ressources de la Nature semblaient inépuisables, l'époque est révolue ... définitivement. La planète s'appauvrit, une tendance qui s'emballe et qui est soulignée par la notion d'empreinte écologique.

     L’empreinte écologique est un indicateur estimant les ressources naturelles utilisées. Il permet de mesurer directement l’influence de l’homme et surtout de son mode de vie sur la planète. Si nous plaçons les résultats de chaque pays en perspective des 10 milliards d'habitants estimés pour 2050, avec pour base la croissance économique mondiale actuelle, l’empreinte écologique permet de dégager les enjeux à long terme et suggère les modifiations à apporter dans notre mode de développement afin de ne pas consommer plus que ce que la planète nous offre.

    De quoi remettre en cause beaucoup de certitudes sur la qualité et la supériorité de notre mode de vie vis à vis d'autres continents, plus défavorisés. La sagesse et l'intelligence, ne sont pas forcemment là où on les attend... Pour l'instant, tout est partage et la dégradation des uns (les riiches) concernent directement et au premier chef les autres (les pauvres), qui n'y peuvent malheureusement mais ...

     

    Si le monde consommait comme :

     

    un Américain, il faudrait 6,8 planètes pour subvenir aux besoins de la population mondiale

    un Européen, il faudrait 3,4 planètes pour subvenir aux besoins de la population mondiale

    un Chinois, il faudrait 0,55 planètes pour subvenir aux besoins de la population mondiale (???)

     un Africain, il faudrait 0,45 planètes pour subvenir aux besoins de la population mondiale