Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14 juillet 2006

medium_july_14.jpgC’est généralement avec beaucoup de plaisir que les élus voient arriver les célébrations du 14 juillet : la présence du soleil, la symbolique représentée par la fête nationale, la proximité des vacances, le début de la trêve estivale ...
Traditionnelement, pour fêter l'évènement, je sors de son placard mon écharpe tricolore, tant pis si cela fait vieux jeu ! A mes yeux, cette célébration républicaine par essence incarne l’esprit révolutionnaire de notre Nation depuis 1789 autour du tryptique Liberté, Egalité et Fraternité !

Cette année, la cérémonie se déroulait seulement quelques jours après une finale de Coupe du Monde, perdue d’une courte tête (celle de Zizou), dans laquelle une équipe de France Black, Blanc, Beur a porté au plus haut nos trois couleurs déchaînant tout à la fois enthousiasme et excitation dans l'ensemble du pays ...

 

Traditionnelement le discours du jour porte sur les trois valeurs essentielles de la Répubilque : Liberté, Egalité et Fraternité ... Valeurs pour le moins mises à mal lors des violences urbaines de novembre dernier, période agitée durant laquelle notre pays a montré des failles profondes qui l'ont mené jusqu’au bord de la fracture et ont profondément remis en cause l’idée républicaine qui nous unit.
Paradoxalement, quelques mois seulement aprés ces émeutes, les explosions de joie à chaque exploit de l’équipe de France se sont multipliées et la fierté manifestée par tant de nos compatriotes Black, Blanc, Beur et leur enthousiasme à arborer les couleurs tricolores (les drapeaux français se sont littéralement arrachés où qu'ils soient !), ont démontré s'il en est que rien n’est encore perdu, même si le foot ne reste qu’un sport.
L'attente des jeunes, malgré leur désarroi est extrême, comme la tension existant sur le terrain; la balle est désormais dans le camp des politiques, à eux d’apporter au plus vite des solutions à la hauteur du traumatisme et des failles révélés en novembre dernier, car il y a urgence …
Si beaucoup trouvent que notre société manque de valeurs, c'est la conséquence de l'absence de repères fiables, balises essentielles permettant de retrouver sa route, de dégager l’accessoire de l’essentiel et le superficiel de l’indispensable ; nous sommes à la croisée des chemins …

D'autant qu'il nous faut compter sur un autre désarroi, encore plus problématique, manifesté cette fois ci par la Planète. Nous devons tenir compte de la situation dramatique du fait du réchauffement climatique, de la prolifération des gaz à effet de serre et des conséquences du trou d’ozone.
Le citoyen de 2006 portele destin de la Planète Bleue entre ses mains, il n’y a plus débat. Soit nous intégrons, chacun à notre niveau, les procédures, les réflexes, permettant de vivre en harmonie avec la Nature, soit c'est l'impasse !
C’est le sens de la démarche appelée Agenda 21 centrée sur la Citoyenneté, plus exactement l’Eco Citoyenneté. Les trois valeurs qui incarnent l’essence même de l’esprit républicain partout dans le monde, sont totalement associées à  la Défense de l’Environnement et à la survie de la planète.

Il n’y a pas de fatalité, nous pouvons et devons agir localement dans ce sens.

Nous vivons tous dans un quartier, dans une commune que nous chérissons Trilport, dans un pays, la France, terre de contraste s’il en est, dans un continent qu’il nous faut apprendre, l’Europe, sur une planète belle mais fragile et surtout menacée.
Le paradoxe est que pour nous en sortir collectivement nous devons rendre concrète une démarche qualifiée il n'y a pas si longtemps par certains d’utopique. Qui est la seule désormais possible, la seule qui soit en fait réaliste.
La réflexion, la démarche, les actions concrètes menées autour de l’Agenda 21 doivent nous permettre de devenir des citoyens de la planète en rendant la ville meilleure pour tous, et d'offrir la possibilité à chacun d'entre nous de s’épanouir en faisant abstraction de sa race, de sa couleur, de son âge, de ses handicaps, et quelquefois même de ses douleurs …

 

 

Les commentaires sont fermés.