Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Pour la famille B.

    medium_parrainage.jpgLundi 23 octobre, j'ai présidé à la Mairie un "Parrainage Républicain" pour une famille Trilportaise (la famille B.)  menacée d'expulsion. Initiative, pour le moins inhabituelle, qui mérite certaines explications.
    L'action d'un élu, a toujours deux faces :
    - le "coté obscur", travail de dossier invisible des citoyens et des médias, mais indispensable, permettant d'obtenir subventions, crédits, de concilier différents points de vue, de mener des concertations, de faire évoluer les positions des uns et des autres,
    - l'action publique, plus médiatique et visible (inaugurations, cérémonies, discours ...) destinée à faire connaitre, à faire savoir, telle la cérémonie de parrainage républicain célébrée lundi dernier.

    Depuis le début de la procédure concernant la famille B, nous avons privilégié le travail de fond, un seul objectif : obtenir la régulatrisation de cette famille Trilportaise, dans le cadre et le respect de la circulaire du 13 juin 2006.
    Pour résoudre ce type de dossier, les médias sont un moyen (souvent ultime), mais surtout pas une fin. Il est trop facile pour un élu de surfer sur la détresse humaine et puis aprés les feux de l'actualité de laisser faire ou d'oublier d'agir ... Notre volonté  n'est pas non plus de stigmatiser des fonctionnaires ayant la délicate responsabilité d’appliquer un texte pour le moins complexe, mais de leur permettre de mieux apprécier la réalité des situations du terrain.

    Car la non régularisation de la famille B. effectivement, pose problème !

    Lire la suite

  • La Halotte : le verdict, en attendant l'appel

    medium_balance2.jpgMardi 24 octobre, le Président du Tribunal Correctionnel de Meaux énonce les attendus et le verdict du jugement relatif à la catastrophe de la Halotte.
    Outre les indemnisations à verser aux victimes, entreprises ou les particuliers qui se sont constitués "Partie Civile", le gérant de l'entreprise des radiateurs de Meaux est condamné à 12 mois de prison avec sursis, son plombier lui à 8 mois, c'est à peu de choses prés ce qu'avait demandé le Procureur.

    Il n'est pas question pour moi de revenir sur l'audience qui a précédé, ou de commenter dans  ce blog une décision du Tribunal sur une affaire que j'ai suivi du premier au dernier jour et qui m'a profondément marqué ...

    Je pense tout d'abord aux deux victimes du drame qui ont eu la malchance d'être devant cette usine,,au mauvais moment, et paradoxalement, dans le même temps, je ne peux m'empêcher de penser, que le bilan aurait pu être beaucoup plus grave.

    Pour l'élu que je suis, ce dramatique évènement amène certaines interrogations ou réflexions d'ordre général ...

     

    Lire la suite

  • Budapest, 23 octobre 1956

    medium_1956_hungarians_stalin_head.jpg

    "Nous finissons toujours par avoir le visage de nos vérités."

     

    Albert Camus
    Le mythe de Sisyphe

  • "De la confrontation nait (quelquefois) la lumière"

    medium_debat2.jpg

    Sur la chaine parlementaire, c'était le débat de tous les dangers ...
    L'ensemble de la droite attendait ce moment avec espoir, espérant l'implosion en direct et en mondiovision du PS, victime des "ambitions personnelles" des 3 prétendants en lice, juste à quelques mois d'un scrutin capital, du pain béni ! Beaucoup de militants ou sympathisants socialistes craignaient également cet instant, non sans raison  : division, effondrement de "son" ou "sa" candidat(e) ... Rien de tel n'est arrivé, tant mieux, pour le PS et les français ! Mais revenons sur cet évènement et ses perspectives ...

    Je pense toujours que le calendrier choisi par François Hollande pour la désignation du candidat à la candidature (le mois de novembre) , n'est pas bon. Ne le prenons surtout pas pour un imbécile, certains ne s'en sont d'ailleurs toujours pas relevé, "Fraise des bois" possède un réel sens politique mais force est de constater, qu'il a pris beaucoup de risques avec ce calendrier. Les dérapages plus ou moins controlés, surtout les petites phrases des seconds couteaux, à trés peu d'encablures du vote des français peuvent faire trés mal et certaines cicatrices auront du mal à se refermer en quelques semaines. Cette proximité des dates risque d'empiéter sur la qualité et la profondeur du débat. Un risque qui est peut être d'ailleurs à l'origine de ce choix ...

    Car il faut débattre, n'en déplaise à certains !  Le débat interne est dans les gènes du PS, c'est un de ses particularismes et une de ses richesses. La différence entre le fan, le supporter et le militant est bien là : choisir les yeux ouverts ... "De la confrontation nait la lumière" disait Mao, plutôt spécialiste de l'obscurité ...
    Chaque candidat peut aborder ainsi les problèmes de fond, présenter aux militants sa texture, son grain, ses arguments, ses faiblesses, ses qualités, bref l'humain peut enfin et doit dépasser l'icône.
    Il était inimaginable que cette désignation ne s'effectue sans débat contradictoire, au sondage style vote à la Star Ac, comme le désirait ardemment certains. Mais n'oublions pas cependant qu'aprés la désgnation interne, se déroulera un terrible combat contre la droite de Monsieur Sarkozy,

    Alors que penser d'une telle soirée ? 

     

    Lire la suite

  • De la délicate question des finances publiques vue de Cancale

    medium_impots-2006.jpg

    Pour tout contribuable, l'automne n'est pas seulement la saison des feuilles mortes, mais aussi  celle des feuilles d’impôts locaux (taxes foncières et taxe d'habitation), autre phénomène climatique connu et récurrent attaché à cette période de l'année.
    Sujet d'actualité brulant, que celui de la fiscalité locale. A Cancale (cf note précédente), les Maires des petites Villes ont exprimé leur « ras le bol » devant les allusions de membres éminents du gouvernement ou de représentants de l’Etat sur leur gestion dispensieuse, alors que ce sont les mêmes qui chargent sans cesse la barque des collectivités; le double langage a ses limites !
    Cette thématique des Finances Locales a fait l'objet d’une table ronde passionnante “ Les petites villes à l‘épreuve de la crise des finances publiques “ lors de ces assises, ou comment y voir plus clair sur un sujet contreversé.

    Les collectivités locales affrontent aujourd'hui une situation délicate, le retournement de conjoncture (fin de la baisse des taux d’intérêts, hausse des coûts de l’énergie ...)  et le désengagement croissant de l’état leur transfèrant allègrement obligations et compétences, en omettant d'y joindre les moyens afférents, complique sérieusement la donne.

    Constat général et partagé :
    les budgets des collectivités territoriales sont de plus en plus tendus, une situation qui risque malheureusement de ne pas s’arranger dans les années à venir ...

     

    A moins que…

     

     

    Lire la suite

  • Planète, la preuve par quatre

    medium_veritequiderange.png

    La venue en France, de l’ex futur Président américain, Al Gore, n’est pas passée inaperçue, loin s’en faut et ce dernier n’y est pas allé par quatre chemins pour faire passer son message, radical : "Aux politiques de se mêler du réchauffement de la terre !". Affiche insolite, que celle d’un évangélisateur venu d’outre atlantique, en tournée mondiale pour la promotion d’un film « Une vérité qui dérange » , faire un cours aux parlementaires français. Le plus savoureux est que les USA n'ont toujours pas ratifier le protocole de Kyoto.

    Problème … Gros problème, car pour les scientifiques, appliquer ce protocole est déjà insuffisant pour diminuer efficacement à long terme  les émissions de gaz carbonique et le réchauffement d'une planète qui n'a jamais été aussi chaude depuis douze mille ans !

    Il faudrait diviser par 4, les émissions de CO2 d'ici à 2050, pour simplement limiter à 2 °C la hausse moyenne de la température . C'est ce qu'indique entre autres éléments le rapport remis par le groupe d'experts présidé par l'économiste Christian de Boissieu, président du Conseil d'Analyse Economique au gouvernement, lundi 9 octobre, rapport baptisé "Facteur 4", chacun voit pourquoi ...

    A la clé, 29 propositions destinées à diviser par 4 les émissions de gaz à effet de serre (GES) à l’horizon 2050. Un objectif ambitieux mêlant un ensemble de considérations et des enjeux majeurs pour les politiques publiques.
    Car comme l'écrit Christian de Boissieur, "Le Facteur 4" oblige à penser et à agir à long terme, dans un monde où tout mène au court terme ...

    S'il est techniquement possible d'atteindre un tel objectif, cela ne sera pas trés simple et ce pour plusieurs raisons ...

     

     

    Lire la suite

  • Le Prix Nobel de l'économie 2006 est un anti CNE

    medium_medium_shadoc3.jpg

    "Un marché du travail déréglementé
    ne supprimera pas le chômage et ne transformera pas les travailleurs sans qualification et sans grande efficacité en salariés hautement productifs et bien payés"

     

    Edmund S. Phelps
    Prix Nobel d'Economie 2006

  • Cancale, capitale des petites villes de France

    medium_apvf.3.jpgJ'ai participé aux Xeme assises des petites villes de France qui se sont tenues à Cancale, les 5 et 6 octobre. Depuis 1990, l'Association des Petites Villes de France a l'ambition de donner un poids aux petites villes françaises (2000 à 20 000 habitants) qui représentent aujourd'hui 18 millions d'habitants, soit 30% de la population française; plus de 900 villes de toutes sensibilités politiques et réparties sur l'ensemble du territoire y ont adhérées.
    Cette manifestation permet de dialoguer, sans tabou entre élus, toutes tendances politiques confondues, sur les difficultés de nos missions, de confronter points de vue et expériences du terrain et d'assister à des tables rondes intéressantes.
    A un an d'une échéance capitale pour notre pays, il est également important pour les associations d'élus de participer au débat national en interpellant les futurs candidats à l'élection présidentielle sur les difficultés rencontrées sur le terrain et la nécessité de clarifier une situation plus que confuse (compétences, moyens financiers, imposition locale ...).
    Il faut à la fois que la décentralisation, soit plus efficace, plus équitable entre les différents territoires, plus transparente et lisible pour le citoyen, plus économe des deniers publics, mais également rétablir le climat de confiance entre Etat et collectivités locales.

    Au regard de la tonalité des débats et des interventions de ces deux journées, il y a effectivement urgence !

    Lire la suite

  • La biodiversité à 2 pas : Le Grand Voyeux

    medium_aven2.jpg

    Pour fêter ses 30 ans, l’Agence des Espaces Verts (ou AEV) d'Ile de France a pris une initiative originale :  inviter partenaires, élus et associations sur quelques sites emblématiques de son action. C'était au tour du Domaine Régional du Grand Voyeux, situé à Congis-sur-Thérouanne (Seine-et-Marne) d'être à l'honneur.

    Depuis sa création en 1976, l’AEV prend une place de plus en plus importante en Ile de France grâce à son activité en direction de l'environnement : acquisition, aménagement, réhabilitation, réalisation d'inventaires écologiques (espèces et habitats) géologie et archéologiques, études diagnostiques, notamment paysagères, aménagement et  valorisation des milieux ....
    C'est notamment ce qui a été entrepris depuis 1999 sur le domaine régional du Grand Voyeux. Un site unique en Ile de France, à la richesse faunistique et floristique remarquable qui présente en outre la particularité d'être situé tout juste à quelques kilomètres de Trilport.

    Lire la suite

  • Pour moi, c'est DSK, mais ...

    medium_dsk.2.pngNous y sommes ... enfin ! Les candidatures sont annoncées. Ils seront finalement trois à se présenter aux suffrages des militants : DSK, Sego et Fabius (par ordre d'apparition à l'écran ...).
    Mille excuses pour les internautes non sympathisants qui liront cette note, mais elle aborde un sujet de fond qui peut les intéresser.

    Avant de donner les raisons qui m'amènent à soutenir la candidature de DSK, il m'apparait important d'énoncer quelques vérités premières :

    - je regrette le calendrier qui nous est imposé. Il aurait été préférable, et de loin, avoir et ce débat et ce vote avant l'été. Nous serions aujourd'hui en ordre de marche et offririons un tout autre visage aux français. Si on n'y prend garde, le risque de "machine à perdre" évoquée est bien là,

    - il est essentiel de ne pas se tromper d'adversaire. Nous n'en avons qu'un, Nicolas Sarkozy. Il faut absolument que chaque candidat et ses supporters gardent calme, sérénité, sens du parti et de l'intérêt général; attention aux dérapages et aux petites phrases ! C'est notre responsabilité collective. N'oublions pas qu'aprés le(s) vote(s) de désignation, nous nous rassemblerons autour d'un(e) seul(e) candidat(e). Autant s'en souvenir avant de débattre. C'est pour cela que je n'évoquerais dans cette note pas une certaine candidature, ne désirant pas tomber moi même dans ce travers (charité bien ordonnée commence par soi même)

    - Débattre et laisser aux militants la décision finale du choix du candidat à la Pésidentielle aprés un vrai moment de vie démocratique est une richesse que seul notre parti politique s'autorise, ce n'est surtout pas une faiblesse. On peut regretter le moment, le contexte mais pas le principe. Le débat interne est dans nos gènes depuis Epinay, il est une de nos forces. Une condition toutefois, privilégier la confrontation des idées et refuser celle des ambitions personnelles, afin de ne jamais revivre Rennes.

     

    Lire la suite