Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Loi SRU, ou en est Trilport ?

    medium_CASE.JPG

    Cette note vous permettra de livrer à un réel exercice d'analyse critique  : faire le point, à froid, sur l’évolution d’une situation évoquée il y a un an dans une note antérieure  et de la tonalité de l'auteur ... 

    Exemple, l'application de l’article 55 de la loi SRU par les services de l'Etat, qui avait suscisté deux notes indignées : SRU, trop c'est trop et Comment suis je devenu un Maire hors la loi, ... Ma part de vérité, en quelque sorte !
    Je venais d'apprendre alors que ma commune était redevable d'une “amende” supérieure à 80 000 euros (ce qui correspond à plus de 6% d'impôts) du fait de notre manque de logements sociaux et de notre "carence" dans ce domaine. Si l'esprit et l'intérêt de cette loi ne sont pas discutables, son application pose problème.
    Le montant du prélèvement qui ne tient pas compte de la richesse ou de la taille de la commune, comme son coté autoritaire et technocratique. Aucun exercice autocritique de l'Etat sur son absence totale d'aide aux élus, aucun examen de la situation locale, des difficultés du terrain, des efforts de fond réels et indiscutables que nous avions engagé ...
    La méthode employée avait révolté le jeune Maire que je suis toujours (mai 2004). Si je précise que je suis absolument convaincu de la nécessité d'agir dans le domaine du logement social (ce que je m'évertue de faire), une urgence pour ma commune et notre pays, je rejette absolument le rôle de bouc émissaire avec quelques arguments à faire valoir en ce domaine ! 

    En 2007 Trilport n'aura aucune pénalité, même si paradoxalement en apparence, la situation locale a peu changé ... Alors comment avons nous obtenu une telle exonération ?

    J'espère que ce témoignage permettra de nuancer l'avis de certains  et de faire tomber quelques idées préconcues ...

     

    (Attention note un peu longue, la faute au sujet ...)

     

    Lire la suite

  • Bienvenue à Sarkoland

    medium_france_d_apres_2_.jpg
    Un homme est toujours la proie de ses vérités.

     

    Albert Camus

     

  • "Ils étaient vingt et trois ..."

    medium_lucie.3.jpg J’ai croisé la route de Lucie Aubrac lors d’une conférence qu’elle donnait devant les collégiens de Trilport. Je n’oublierais jamais cette femme simple, directe, émouvante, frêle et forte à la fois, seule dans ce grand réfectoire parmi des collégiens turbulents qui sont restés subitement scotchés à leurs chaises, suspendus à ses mots, ses silences, son énergie … On aurait subitement entendu une mouche voler, une curieuse impression de recueillement !

    Je n’oublierais jamais l’instant où elle a sorti de sa poche, ce trop fameux bout d’étoffe jaune délavé, fripé du poids des années, l'étoile dessinée, symbole d’un passé révolu qu’elle amenait toujours avec elle comme un signal d’alarme …

    Je n’oublierais jamais cette leçon de vie, de dignité, d’humanisme et de courage …

    Je garde en mémoire également, notre discussion ensuite, et les nombreuses questions qu'elle m'a posé sur la vie politique locale … C'était juste après le choc des élections de 2002, ce traumatisme qui a tant changé de choses en nous … Je n’oublierais jamais ses encouragements … « Bas toi Jean Michel, c’est bien, il faut surtout résister … » …

    Résistance … Sa vie entière a été placé sous ce mot … Elle personnifiait la France que l’on aime et qui aime, terre d’accueil, de liberté, d’égalité, de fraternité, mais aussi de révolte, de courage et d’espoir ...  La France des "vingt et trois" de l’affiche rouge célébrée par Aragon, celle qui a remporté la Coupe du Monde, une France avec des valeurs aux antipodes du Ministère de l'Immigration et de l'identité nationale proposé par certains …

    Pourquoi ?

    Lire la suite

  • A Lucie ...

    medium_lucie2.jpg
     

    Le mot résister doit toujours se conjuguer au présent 

    Lucie Aubrac

     

  • Plaidoyer pour la filière bois

    medium_arbre.jpgA l'heure du réchauffement de la planète, du changement climatique et de la déforestation, la filière bois présente une série d'avantages qui devrait la placer au premier plan de nos préoccupations, certainement bien avant les bio carburants (voir note précédente) ...
    Que ce soit pour se chauffer, pour produire de l'énergie ou tout simplement pour bâtir, le bois est non seulement une solution du passé ou du présent mais aussi et surtout d'avenir, grâce notamment au développement de la bio masse (le bio carburant de deuxième génération) et de l'éco construction.

    Paradoxalement en France, cette filière est loin d’être optimisée, malgré le potentiel naturel inestimable que possède notre pays. Pire le retard s'accumule jusqu'à devenir inquiétant ...

    Pourquoi cette timidité, quel est l'intérêt stratégique du développement de la filière bois pour notre pays, mais également à l'échelon plus local, existe t'il des risques de concurrence que ce soit au Nord, à l'Est ou à l'Ouest ?

    Toute une série d'interrogations légitimes qui mérite que l'on s'arrête quelque peu sur la problématique de cette filière et son formidable potentiel ...

     

     

     

    Lire la suite

  • Game is over !

    medium_chirac_guignol4.jpg

     

    La politique est l'art d'arriver par n'importe quel moyen

    à une fin dont on ne se vante pas.

     

    Jules Romains 


     
  • Les orientations budgétaires pour 2007 (2)

    medium_atteindre.jpgQuelles sont nos orientations budgétaires pour 2007 ? 
    Pas de scoop ... Nous sommes dans la suite logique des années précédentes. Une action municipale cohérente ne peut que se décliner sur plusieurs exercices. Trois objectifs résument ces orientations : réaliser les équipements dont nos habitants ont besoin, bâtir une ville plus solidaire et conduire son développement harmonieux.

    Deux éléments caractérisent cependant ce Budget :
    - Le lancement effectif (premiers coups de pioche) des programmes du Contrat Régional aprés de long mois consacrés à la concertation, aux études et surtout aux appels d'offre. Réalisations posssibles grâce aux partenariats contractés avec la Région et le Département mais pas seulement ! Il faut y ajouter une gestion budgétaire rigoureuse qui nous permet de recourir à l’emprunt de manière mesurée, sans risque de dérapage financier comme la modernisation des services municipaux, source d'une plus grande efficacité et de sérieuses économies !
    - L’annulation de « l’amende SRU ». Cette mesure équivaut à une économie de plus de 80 000 euros pour nos finances (prés de 6% d'impôts) par rapport à l'an dernier ! Conséquence directe du travail de fond entrepris depuis 2005 dans le domaine du logement social.

     Alors qu'écrire de plus, sans autant tomber dans la caricature d'un inventaire à la Prévert, d'autant que l'heure du Budget et des choix définitifs n'a pas encore sonné ?

     

     

    Lire la suite

  • Debat d'orientations budgetaires (1)

    medium_decrocher_lune.jpgLe dernier Conseil Municipal était consacré à un moment essentiel de la vie politique d'une commune, le Budget. Le sujet à l'ordre du jour était plus exactement le Débat d’orientations budgétaires, première étape du cycle budgétaire.

    Ce débat est une figure imposée par les textes (qui exigent deux mois avant le vote du Budget, la tenue d’un débat contradictoire sur les orientations de la collectivité en fonction du contexte financier local.
    L'esprit de ce texte de loi est simple : obliger les élus à se prononcer sur le Budget de leur collectivité, les yeux ouverts au lieu de voter mécaniquement (pour ou contre) !

    La procédure en place permet de répondre à l'objectif poursuivi : l'éxécutif est tenu de faire un point d'information sur le contexte budgétaire national et local afin d'éclairer les élus sur le contexte avant que ceux ci, à titre individuel ou au nom de leur groupe n'interviennent. Tout ceci deux mois environ avant la séance décisive consacrée au vote du Budget, acte politique majeur s'il en est de la vie de la collectivité.

    Ce débat est donc pour chaque groupe du Conseil Municipal l'instant clé, dans lequel il peut et doit exprimer ses choix politiques, arbitrages ou priorités, en tenant compte, bien évidemment des marges de manœuvre, de la collectivité car  les élus sont des gens sérieux qui ont pour mission de décrocher la lune au meilleur rapport qualité / prix ...

     

    Mais nous sommes là dans le domaine de la théorie … Pourquoi ?

     

     

    Lire la suite

  • La Marianne de Vera

    medium_vera3.jpgC'est une cérémonie sympathique et inattendue qui s'est déroulée en Mairie à l'initiative de Vera Dorrer, sculpteur, il y a quelques jours.
    Cette dernière a fait don à la commune, fait singulier, d'une Marianne de sa composition.

    Un cadeau unique et apprécié tant pour sa valeur artistique, que sentimentale et symbolique. Il est singulier et instructif que les révolutionnaires de 1789 et 1792 aient choisi une femme pour personnifier les valeurs de la République et de la Laïcité; s'en étonner est mal connaitre l'importance du combat des femmes dans notre histoire.
    Plus proche de nous et pour sortir de l'hexagone, chacun peut se souvenir de l'importance prise par les cortèges des "Mères de la Place de Mai" en Argentine dans la chute de la dictature ou plus récemment du combat mené par Cindy Sheehan, personnifiant à elle seule, la lutte contre la guerre en IRAK voulu par Bush, et devenue malgré elle l'icône planétaire de ce combat légitime.

     

    Avant de savoir si "la femme est bien l'avenir de l'homme", selon la formule d'Aragon ou seulement "un désir d'avenir" pour les prochaines semaines,  revenons sur la symbolique du présent de Vera ...

     

     

    Lire la suite