Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Des ronds dans l'eau ... de pluie

    018e7ccf3503e9b594cd016729a50fac.jpgJuste quelques mots sur les premières réactions suscitées par l'interdiction de la DDASS, concernant l'utilisation d 'eau de pluie pour les chasses d'eau des sanitaires du futur réfectoire de l'école de la Charmoye (note précédente).

    Une position officielle qui a fait quelques vaguelettes médiatiques, puisque le Parisien en a fait un article ("pas d'eau de pluie pour les WC de Trilport) et qu'une équipe du journal télévisé régional de FR3 Ile de France en a fait un sujet la semaine dernière.

    Il est vrai qur la proximité du Grenelle de l'Environnement, a placé ce sujet au premier plan de l'actualité, tant la prise de conscience  sur la problématique de la protection de l'Environnement semble enfin réelle et concrète.

    Bien évidemment je ne vais pas m'arrêter là et compte bien intervenir au plus haut niveau pour faire évoluer notre réflexion collective sur ce sujet mineur mais symbolique.
    D'autant qu'une discussion impromptue avec mon médecin sur ce thème, apporte un nouvel angle de vue inédit.
    Que se passe t'il aujourd'hui dans le cas où un enfant boit de l'eau (même potable) au fond de la cuvette des WC au regard de toutes les bactéries (dérections, urine, produits d'entretien) qui y baignent ?

    Faut il pour autant interdire les chasses d'eau, je compte bien saisir la DDASS sur la portée considérable d'un tel risque sanitaire !

  • Et le Web 3.0 fut ...

     

    8f78599cd992f982d1a5285cdb6f7d06.jpg

    A la fin des années 1980, T. Berners-Lee, ingénieur anglais travaillant au Cern, eu l’idée géniale d’associer différents ordinateurs disséminés dans le monde via le réseau Internet en utilisant des liens hypertextes. Innovation qui a radicalement transformé un simple réseau en un immense livre ouvert, constitué de milliards de pages reliées les unes aux autres par un simple clic de souris … Au bout du clic, la plage !

    En 2004 O’reilly créé l’expression de Web 2.0 associant à internet l'idée d'un web  collaboratif et participatif : Wikipedia, Youtube, Flickr, Dailymotion en sont des principales réussites.
    Évolution majeure, qui nous accompagne depuis. Elle vit actuellement une nouvelle transformation, qui nous permettra d'échapper au vertige informationnel, en retrouvant dans ce monde virtuel constitué de milliards de données entremêlés l’information utile comme de nouvelles perspectives ...

    Internet a pris une telle place dans nos vies, que beaucoup craignent désormais plus une coupure du réseau que d’eau ou d’électricité. Ce qui a été constaté lors de la panne de France télécom, comme par les demandes en très haut débit qui se multiplient dans nos villes.
    Le paradoxe est que cette révolution bouleverse le monde et tous nso repères avec un vocabulaire et des mots simples et concrets, que comprendraient presque nos grands parents :  ouvrir sa boîte aux lettres, relever son courrier, envoyer des messages, posséder une adresse élecronique, visiter des sites ... Des mots qui sont autant de métaphores et constituent en fait l'unique moyen de donner sens à des concepts sans réalité tangible.
    Ramener Internet à un simple rôle fonctionnel correspond à une phase d’assimilation essentielle, et permet justement de ne pas se sentir trop perdu dans ce nouveau monde sans repères apparent ...

     

    Car attention, le Web 3.o risque de nous décoiffer grave …

     

     

    Lire la suite

  • De la nécessité et de l'avantage de récupérer l'eau de pluie ...

    17559024ab91b85e876908d24a1dbe54.jpgNous construisons actuellement un nouveau bâtiment scolaire (réfectoire, cuisine, sanitaires, locaux techniques et accueil périscolaire) qui devrait ouvrir d'ici janvier. Cette réalisation respecte une démarche  Haute Qualité Environnementale très poussée, puisque pratiquement toutes les cibles HQE sont concernées, beaucoup considérent déjà ce bâtiment comme une référence de l’éco construction. Je reviendrais d'ailleurs trés prochainement sur cette réalisation innovante à plus d'un titre. 

    Une des cibles « HQE » poursuivie est liée à la gestion de la ressource eau. Un objectif précis : récupérer l’eau de pluie afin de l'utiliser pour l’arrosage et les sanitaires (chasses d’eau des WC). Une innovation mise en place l’an dernier sur notre nouveau Centre de Loisirs « Le Petit Prince » (voir notes précédentes : le centre, ses qualités environnementales ). Nous avions été  alors (il y a un peu plus d’un an), les premiers en Seine et Marne à obtenir l’autorisation des services de la DDASS.

    Quelle n’a pas été ma surprise de recevoir la semaine dernière un avis négatif de cette même DDASS concernant une installation similaire (destinée à récupérer l'eau de pluie pour les toilettes des sanitaires) pour ce nouveau bâtiment.

    Une décision qui interpelle au regard des enjeux planétaires mais également de la situation particulière de ma commune vis à vis de la qualité de l'eau et plus globalement du département de Seine et Marne, terre agricole et céréalière s'il en est  ...

    Cet avis négatif pour le moins paradoxal, fait un peu désordre à l’heure du « Grenelle de l’Environnement » !


     

    Lire la suite

  • L'intermodalité vu du Musée quai Branly

    d63237c6bca0b2a6f00ae7c29ba1c45d.jpg

    J'ai participé mercredi dernier dans le cadre prestigieux du musée Branly à une manifestation organisée par la SNCF, à l'occasion du lancement de l'opération : « La nouvelle dynamique des Proximités ». Un programme d'actions destiné à améliorer la qualité des liaisons de proximités SNCF, avec des objectifs précis  ...

    On ne peut que louer cette initiative destinée à accompagner les efforts considérables des Autorités Organisatrices de Transport (en fait les collectivités territoriales) et du STIF (pour l'Ile de France) mais sans doute également à répondre aux critiques émises par le Premier Ministre concernant les liaisons locales de la SNCF (rappelons à ce sujet que le principal actionnaire de cette entreprise publique est l'Etat).
    Il n'est pas sur que les quelques 100 Millions d'euros mobilisés sur 3 ans pour cette initiative et les 1000 emplois nouveaux suffisent à alléger le fardeau des Collectivités, tant les besoins et le retard accumulé sont importants !

    Lors de cette journée, une table ronde était consacrée à "l'intermodalité"; terminologie techno s'il en est, qui décrit pourtant un élément clé du transport de proximité et trés approprié à notre situation locale (j'y reviendrais dans une autre note).
    Lors d'un discours prononcé dans l'amphithéatre Levy Strauss de ce Musée, merveille architecturale s'il en est, Mme Idrac, Présidente de la SNCF a décliné les objectifs poursuivis par cette initiative : avoir prochainement des voyageurs sereins, autonomes et considérés ...

    Tout un programme, reconnaissons le ...

     

     

    Lire la suite

  • L'ADN de trop ...

    829fa5e4cc177a551682345b06e9b585.jpg
     
     

    Il est grand temps de rallumer les étoiles

    Guillaume Apollinaire

     
     

  • Agro carburant plutôt que Bio carburant

    163af129e2b66f9a0e01013699caaddc.jpgLe monde des céréaliers s’est converti au Développement Durable, ce qui tient du miracle. Aucun mysticisme cependant derrière cet engouement soudain, mais une explication très cartésienne : le développement du carburant vert. Enthousiasme partagé par l’industrie automobile espérant ainsi tirer les marrons du feu et poursuivre son bonhomme de chemin avec le moteur à explosion .

    Des céréaliers influents à Paris comme à Bruxelles, ou leur lobbying efficace a conduit l’Union européenne a fixé l’objectif de faire passer la part des «biocarburants» dans la consommation énergétique à 5,75% d’ici 2010 et à 10% d’ici à 2020 !

    Une décision prise contre l’avis de la grande majorité des ONG environnementales trés réservées sur les risques d'une telle décision  : la distillation de l’éthanol consommant de l'énergie fossile en quantité (charbon ou hydrocarbure) et provoquant  d’importantes émissions de CO2.
    D’autres risques existent également : développement de l'agriculture intensive (utilisation d’engrais et pesticides) et de la mono culture, utilisation sans précaution d’OGM, et rapport qualité / prix discutable du fait des subventions agricoles considérables adressées aux céréaliers des pays riches...

     Pourtant un constat s’impose : la planète a de plus en plus de bouches à nourrir. L’heure n’est donc plus à l’abondance ou la surproduction de céréales, mais à la pénurie ! Du coup les cours s’envolent  et touchent la production de lait et de viande …

     

     

    Lire la suite