Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Qiu Xiaolong ou le Petit dragon

    qiu xialong.jpg

    Le moment est particulièrement bien choisi pour vous faire découvrir un de mes romanciers favoris, l’écrivain chinois Qiu Xiaolong (petit dragon en chinois) : les vacances d’été sont propices à la découverte de  livres policiers dépaysant, et les siens le sont à plus d’un titre, l’intérêt grandissant pour la Chine, ce pays continent qui accueille les jeux olympiques, la série de ses nouvelles inédites que Le Monde publie …

    Maisplus encore,  l’originalité de cet auteur que j’ai découvert il y a plus de 5 ans et la très grande qualité de ses romans qui ont le bon gout d’être publié en poche.

    Quelques mots sur son itinéraire : il est né à Shanghai en 1953, où il grandit, sa famille est victime des gardes rouges durant la Révolution culturelle, lors de ses études il intègre l'Institut des Sciences Sociales de Shanghai. Remportant une bourse d’études, il part aux Etats-Unis en 1988, afin de rédiger son doctorat sur l'auteur T.S. Eliot. Les évènements de Tienanmen éclatent, il écrit des articles, en faveur des étudiants et devant la répression décide de rester aux Etats Unis.
    Il enseigne alors à l’université de Saint Louis et se met à écrire en anglais. Devant le succès rencontré, il se consacre uniquement à cette activité.
    Publié dans une vingtaine de pays, il retourne depuis 1997 en Chine pour de courts séjours, ce qui lui permet d’être très informé sur l’état de son pays d’origine et de ses habitants.

    Une acuité que l’on retrouve dans tous ses romans.Ses livres sont bâtis autour d’un personnage principal récurrent, l'inspecteur Chen Cao, tout à la fois cadre du Parti,  membre de l'Union des écrivains et policier.

    L’intrigue policière est le prétexte pour nous plonger dans le véritable Tsunami subit par la Chine depuis l’ouverture économique initiée par Den Xiaoping. Un bouleversement sans précédent.

    Comme l’écrit Xiu " La transition, c'est que le pire des deux s'est uni : le pouvoir du parti unique avec le capitalisme le plus sauvage."

    C'est dire ...

     

    Lire la suite

  • PS : Devoirs de vacances ...

    congres-ps-reims.jpg

    Les français sont pessimistes. Ils craignent pour leur avenir et celui de leurs enfants : contexte économique désastreux, crise écologique sans précédent, prix du pétrole, baisse sensible du pouvoir d’achat ... Tout semble aller mal, d'autant que la politique menée par l'actuel gouvernement accentue un malaise qui devrait s'accroitre, à en croire le Ministre du Budget. Le pire reste encore à venir semble t'il  ...
    A trop jouer sur les fractures de la société et à stigmatiser les uns et les autres, Sarkozy a provoqué une montée de l'individualisme, des corporatismes et du communautarisme sans précédent. La société est de plus en plus en plus morcelée …  Son fameux  "tout est possible" laisse plus qu’un gout amer dans la bouche, car il est plus que sélectif, à l'aune des mesures gouvernementales, chacun peut voir qui trinque ...
    Pour le Président et ses amis, tout va bien, le budget de l'Elysée et de sa communication atteint des sommets inégalés, les médias sont de plus en plus sous influence et les couacs au sein de l'éxécutif se multiplient ...  On peut se demandent désormais, à quoi sert un ministre ?

    Pourtant, malgré ce contexte, la gauche est aux abonnés absents. Le PS s'est enlisé dans les querelles d’égo et de personne et se trouve dans l’impossibilité de proposer et d'incarner une réelle alternative. Situation dramatique et inadmissible, car les français sont en souffrance et ont un besoin absolu d'altrenance crédible qui leur ouvre d'autres perspectives, d'autres lignes de fuite !

    Le congrès de Reims (week end du 15 novembre) apparait plus que jamais comme une "heure de vérité" décisive. A en croire le nombre de mels arrivés (à ce stade c'est quasimment du spam) et l'imposant document reçu dans ma boite à lettre, le « vide idéologique du PS » brocardé par une droite arrogante a laissé place à un trop plein d’idées : 21 contributions générales à se mettre sous la dent, soit plus de 250 pages !
    Les deux mois d'été ne seront pas de trop pour tout étudier les propositions novatrices des uns et des autres. Les militants PS ont également leurs devoirs de vacances !

    Le calendrier imparti est serré comme un expresso; sa première phase s’achévera le 23 septembre avec un "Conseil National de Synthèse", prélude à une phase plus décisive dans laquelle les idées laisseront place aux alliances politiques et aux motions …
    Espérons que tous soient à la hauteur des enjeux d'un tel rendez vous et cultiveront humilité, lucidité et altruisme !


    Aujourd'hui, le militant de base que je suis a deux convictions et une interrogation.

    - L'heure n'est pas au choix du candidat(e) à la Présidentielle mais au travail de fond. Nous devons choisir un premier secretaire qui remette ce parti au travail et en mouvement avec un seul credo "l'esprit d'équipe"
    - L'heure est justement au travail. Non en vase clos, mais en connection directe avec la réalité du pays, des territoires et des français. Pour ce faire, il nous faut ouvrir les fenêtre et les portes, aller à la rencontre des acteurs du terrain. "Partir du réel pour aller vers l'idéal" disait Jean Jaures ... Devise plus que jamais d'actualité, "Car le monde et les temps changent !" ...

    Mon interrogation porte sur le mode de désignation du candidat(e). Doit il être désigné par les seuls militants socialistes ou faire l'objet d'une primaire ?

    La question est posée ...

  • Abeille, la sentinelle en danger

     

    abeille4.jpg

     

     " Si l’abeille venait à disparaître, l’humanité n’aurait plus que quelques années à vivre " ...

    Albert Einstein

     

    Un apiculteur de ma commune vient de perdre ses 20 ruches ; depuis qu’il récolte le miel (1993) il n’avait jamais connu une telle mésaventure. Au printemps, ces ruches respiraient la vie et regorgeaient de pollen, fin avril, ne voyant plus d’aller et venues, il a ouvert ses ruches pour y découvrir ses abeilles mortes. Il ne sait toujours pas pourquoi …

    Un incident à ne pas prendre à la légère, vu la place particulière tenue par l’abeille dans notre vie. Elle ne se limite pas à être l'unique insecte dont l'homme consomme la production (miel, pollen, propolis, gelée royale, cire), le miel a longtemps était la seule source de sucre existante, mais l’abeille est surtout l'insecte pollinisateur par essence. Elle donne la vie et c'est un maillon essentiel dans le maintien de nos écosystèmes. La survie de plus de 80% des espèces végétales dans le monde en dépend. Rappelons que cet insecte malgré sa fragilité, a réussi à traverser deux ères géologiques.

    Jusqu'à ces dernières années, ses populations dans nos régions étaient en déclin. Conséquence de la raréfaction des plantes à nectar et pollen (plantes mellifères). Plusieurs faits sont à l'origine de ce phénomène : urbanisation, remembrement, mono culture intensive, herbicides, insecticides et fongicides … Une tendance heureusement remise en cause aujourd’hui.
    L’abeille est enfin reconnue pour ce qu'elle est : un indicateur biologique exceptionnel, sentinelle indispensable de la qualité de l’environnement, ce qui explique que de nombreuses villes dont Paris ont relancé son élevage.

    Nous ne devons pas sous estimé la mésaventure qui a touché notre apiculteur, elle doit au contraire nous interpeller, d’autant que cet incident n’est pas isolé et se multiplie. La pérennité même de l’abeille semble menacée : pesticides (Régent, gaucho, poncho), développement des OGM, apparition du frelon asiatique (vespa velutina), syndrome d’effondrement ... Les causes sont multiples mais toutes liées à notre mode de développement.

    Pourquoi les ruches se vident-elles de leurs habitantes ? Pourquoi les abeilles qui partent- butiner ne reviennent jamais dans leur maison ? Quelle est la vraie cause de ces disparitions ?

     

     Les pistes sont nombreuses et préoccupantes. Il est donc important de savoir ce qui est arrivé aux 20 ruches de Trilport !

     

     

     

      (à suivre : article paru dans les Echos en aout dernier et abordant ce phaénomène de disparition)

     

    Lire la suite

  • Gracias a la vida

    file_336883_32060.jpg
     
     
     

    Gracias a la vida,

    Que me ha dado tanto ...

     

    Me dio el corazón,

    Que agita su marco

    Cuando miro el fruto

    Del cerebro humano,

    Cuando miro al bueno

    Tan lejos del malo ...

     

     

    (paroles complètes et surtout traduction)

     

    Violetta Parra

     

    Lire la suite