Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

PS : la boite de Pandore …

carton rouge.jpgLa cacophonie médiatique qui règne depuis vendredi soir tourne de plus en plus à la tragi comédie. Heureusement que le ridicule ne tue pas, sinon le PS compterait depuis ce week end beaucoup moins de dirigeants.

Il est grand temps que chacune et chacun reprenne ses esprits … Si la « boite à coucou » cher au Johny des guignols nous faisait sourire, la boite ouverte depuis vendredi par certains, est plus proche de la boite de pandore !

Cette ambiance délétère risque non seulement de compromettre durablement les plans sur la comète des unes et des autres ( 2012 n’est pas si loin), mais se révèle être surtout une excellente affaire pour Sarkozy, l’UMP, Bayrou, le MODEM, Cohn Bendit les verts, Besancenot et le NPA. Ils n’en demandaient pas tant et remercient ces drôles de dames et leurs serviteurs de leur sollicitude !

J’aborde cette situation avec sérénité n’ayant donné, à l’instar de Pierre Moscovici, aucune consigne de vote entre ces deux candidates …

Je préfère ne pas parler des français qui souffrent face aux difficultés d'un quotidien de plus en plus dur, et la crise sociale qui ne fait que débuter promet d’être terrible ! Devant une telle réalité, le spectacle offert actuellement sur les plateaux de télé par le PS n’est pas seulement à la hauteur, il est carrément obscène.
Ne parlons pas non plus des militants, pris en otage, dans ces affaires d’égos. Il est temps que les dirigeants qui rêvent de destinée nationale et portent un discours « de renouveau », l’assume et l'incarne concrètement. Qu'ils se comportent en militant, avec sens du collectif, altruisme, esprit de responsabilité et de solidarité, cessent leurs petites phrases assassines  et n'oublie pas que le seul adversaire auquel ils doivent les réserver, siège à l’Elysée et dirige le pays avec les décisions que l’on connait sur l’école, les inégalités, la liberté de la presse et le démantèlement de l’Etat !

Pourtant, lorsque l’on y songe, dans cette affaire, il n’y a que des perdants ou des perdantes ! Aucune motion présentée n’a dépassé les 30%, c’est une première, pas plus Ségolène que Martine ! La Première Secrétaire à venir, qu’elle qu'elle soit, devra avant tout rechercher cohésion esprit d’équipe et jouer collectif car les deux années qui viennent promettent  d'être au niveau électoral délicates !

La morale de l’histoire est que pour gagner et avant de vouloir opposer, il faut rassembler ; indiscutablement cela n'a pas été le cas, ce résultat l’atteste cruellement, dont acte !

Stop au massacre, arretons les attaques médiatiques, ultimatums de tout ordre et menaces de poursuite devant les tribunaux, mettons nous les uns et les autres au travail afin de bâtir un projet rénovateur et les conditions de l’alternance que notre pays mérite !

 

 

Commentaires

  • Bravo pour cet article qui résume parfaitement bien la situation ! Mais , Monsieur MORER , que faites -vous encore dans cette galère !?
    Moi-même ,j'ai fait partie de diverses organisations dont le parti communiste et je les ai quittées pour beaucoup moins que la situation qui prévaut encore au PS.
    Quelquefois ,il n'est plus possible de changer de l'intérieur malgré ses efforts ..
    Monsieur Mélanchon ,qui est parti récemment ,avait répondu au mari d'une de mes collègues lors d' une manfestation à Paris ( Celui-ci lui demandait ce qu'il faisait encore au PS ) en argumentant les raisons de son maintien dans l'organisation tout en se disant que bien souvent il se demandait ce qu'il faisait encore là ! Ces remarques avaient eu lieu il y a un an environ ..Prémonitoire ?
    Bien entendu ,vous êtes élus sur cette base d'appartenance au PS et il faut respecter les électeurs .
    Votre tâche ne va pas être facile de représenter le PS et d'essayer de participer à la recomposition nécessaire de la gauche à l'intérieur de ce parti .
    Bon courage et bien cordialement

  • Certes, toutes ces péripéties offrent une image négative du PS.

    Mais, malgré tout, on peut se consoler en observant les manoeuvres du camp d'en face.

    Là-bas, on en est plus au combat politique et à l'affrontements des ambitions.

    Dans ce parti "très démocratique", on tente désormais de s'assassiner publiquement via les tribunaux et les rouages de l'Etat.

    Un exemple illustre cela: la persécution de Dominique par Nicolas.

    Outre, d'avoir sûrement passé quelques coups de fils pour renvoyer son "ami" en correctionnel, le chef de l'Etat pousse le jusque boutisme jusqu'à pondre un réglement empêchant Dominique de recevoir les honneurs de la République.

    Ces coups bas, bien que scandaleux, ne font pas la une de la presse.
    Pourtant, ils sont représentatifs d'une démocratie qui va mal et sont bien plus graves que les querelles socialistes.

  • On se réconforte comme on peut Fantomas.....Mais ce post du vengeur masqué nous montre le niveau du débat, savoir si à l'UMP on s'entretue plus qu'au PS. Aujourd'hui, le problème du PS, c'est que le parti n'a plus de programme clair et audible depuis bientôt sept ans. A croire que lorsque Jospin s'est retiré de la vie politique, il est parti avec la boite à idées ( encore une boite).
    Mais si vous voulez des propositions de gauche au PS, en voici quelques-unes:
    -la baisse de la TVA
    -le non cumul des mandats électoraux
    -la suppression du parachute doré des ministres pour retrouver leur siège de député.
    -la réforme des retraites des élus (et leur cumul)
    -donner les moyens aux partenaires sociaux (syndicats)
    -l'arrêt des poursuites des sans-papiers.
    -le maintien des entreprises publiques.
    .......
    Et pourtant pendant toute la campagne pour cette fameuse élection du premier secrétaire, les propos portaient sur l'âge du capitaine et le nombre d'éléphants dans chaque motion.
    Plus quelques jolies figures de styles comme le socialisme libéral ( ou le libéral-socialisme), c'est un joli oxymore, un peu comme la "rupture tranquille".

    Mais le grand perdant dans l'histoire, ce n'est pas Ségolène ou Bertrand ou Martine ou Benoit... Non, le grand perdant dans l'histoire c'est celui qu'on appelé un jour le peuple de Gauche.
    "Mais qu'il est bien court le temps des cerises".... et qu'il est bien loin le temps de la rose.

  • a) Le ridicule ne tue plus? Dommage! Le PS aurait été obligé de renouveler ses "cadres"nationaux, au forceps.
    b) Le Conseil National a tranché! Les Militants se sont remis au travail. Le grand bateau a tangué (fort), mais il flotte toujours, heureusement allégé de quelques "rats"
    c) Comme le dit un ami chilien, le PS est peut-être un Parti de M....., mais c'est mon Parti! Puissent les militants et la nouvelle équipe dirigeante mener le bateau à bon port!

  • Je pense que le train de la rénovation est en route malgré toutes les péripéties de ces derniers jours. Pour que les choses soient claires, en écrivant cela je ne pense pas forcement à une des deux protagonistes de l'histoire qui en a fait son fonds de commerce.

    Sur le fonds idéologique, tout d'abord ...
    Certains débats auxquels j'ai participé : prise en compte de la dimension environnementale et de toutes ses conséquences, de l'urgence d'une régulation internationale, de la nécessité de pouvoirs publics et de services publics qui assument leurs missions et se donnent les moyens de les assumer (fiscalité).

    Le constat également que les meilleurs remèdes contre la crise financière ne sortent pas de l'arsenal libéral. L'évolution des PS voisins, notamment anglais, l'arrivée d'Obama font également partie de cette prise en compte ...

    Désormais le chantier qui s'ouvre et devant nous ... A nous de bâtir un projet correspondant aux réels enjeux présents et futurs (donc évacuons les questions de personne), d'intégrer la nécessité d'ouvrir les portes et les fenêtres. Plus que jamais j'ai soif de PS et pour tout dire, j'ai de nouveau envie, modestement à ma place, ailleurs il y a pléthore d'y prendre toute ma part !

    Martine Aubry doit démontrer dés la semaine prochaine qu'elle a compris le message de ces derniers jours 5/5 ... A elle de faire ses preuves !!!

    Rapidement, sur les commentaires ... Non j ne quitte pas le navire, tant de belles choses, dont l'école sont à défendre et ont besoin d'un PS fort et dynamique pour cela !
    Oui Fantomas, l'UMP c'est absolument pire, mais cela on le savait, ce n'est pas un scoop, et objectivement jouer au moins mauvais ne fait pas partie des mes objectifs politiques si on joue au plus mauvais que moi ...
    Guillaume et bien sévère mais juste au regard de l'actualité de ces derniers jours. la balle est dans notre camp, à nous d'être à la hauteur ...
    Je suis d'accord avec Pierre, dommage que quelquefois le ridicule ne tue pas ... Mais remettons certaines valeurs au centre du débat interne : humour, humilité, camaraderie, altruisme, esprit d'équipe, travail, réflexion, écoute ...

Les commentaires sont fermés.