Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • PS : la boite de Pandore …

    carton rouge.jpgLa cacophonie médiatique qui règne depuis vendredi soir tourne de plus en plus à la tragi comédie. Heureusement que le ridicule ne tue pas, sinon le PS compterait depuis ce week end beaucoup moins de dirigeants.

    Il est grand temps que chacune et chacun reprenne ses esprits … Si la « boite à coucou » cher au Johny des guignols nous faisait sourire, la boite ouverte depuis vendredi par certains, est plus proche de la boite de pandore !

    Cette ambiance délétère risque non seulement de compromettre durablement les plans sur la comète des unes et des autres ( 2012 n’est pas si loin), mais se révèle être surtout une excellente affaire pour Sarkozy, l’UMP, Bayrou, le MODEM, Cohn Bendit les verts, Besancenot et le NPA. Ils n’en demandaient pas tant et remercient ces drôles de dames et leurs serviteurs de leur sollicitude !

    J’aborde cette situation avec sérénité n’ayant donné, à l’instar de Pierre Moscovici, aucune consigne de vote entre ces deux candidates …

    Je préfère ne pas parler des français qui souffrent face aux difficultés d'un quotidien de plus en plus dur, et la crise sociale qui ne fait que débuter promet d’être terrible ! Devant une telle réalité, le spectacle offert actuellement sur les plateaux de télé par le PS n’est pas seulement à la hauteur, il est carrément obscène.
    Ne parlons pas non plus des militants, pris en otage, dans ces affaires d’égos. Il est temps que les dirigeants qui rêvent de destinée nationale et portent un discours « de renouveau », l’assume et l'incarne concrètement. Qu'ils se comportent en militant, avec sens du collectif, altruisme, esprit de responsabilité et de solidarité, cessent leurs petites phrases assassines  et n'oublie pas que le seul adversaire auquel ils doivent les réserver, siège à l’Elysée et dirige le pays avec les décisions que l’on connait sur l’école, les inégalités, la liberté de la presse et le démantèlement de l’Etat !

    Pourtant, lorsque l’on y songe, dans cette affaire, il n’y a que des perdants ou des perdantes ! Aucune motion présentée n’a dépassé les 30%, c’est une première, pas plus Ségolène que Martine ! La Première Secrétaire à venir, qu’elle qu'elle soit, devra avant tout rechercher cohésion esprit d’équipe et jouer collectif car les deux années qui viennent promettent  d'être au niveau électoral délicates !

    La morale de l’histoire est que pour gagner et avant de vouloir opposer, il faut rassembler ; indiscutablement cela n'a pas été le cas, ce résultat l’atteste cruellement, dont acte !

    Stop au massacre, arretons les attaques médiatiques, ultimatums de tout ordre et menaces de poursuite devant les tribunaux, mettons nous les uns et les autres au travail afin de bâtir un projet rénovateur et les conditions de l’alternance que notre pays mérite !

     

     

  • Grand Prix de l'environnement ...

    arbre-debout-nb.jpgTrilport participe au Grand prix de l’environnement 2008, dont les résultats seront proclamés cette semaine au CNIT dans le cadre d'une exposition sur les énergies renouvelables.

    Si nous avons postulé suite à la visite des organisateurs de cet évènement, nous n’avons pas eu le temps de  constituer un dossier de candidature comme nous l’aurions désiré, avec toutes les conséquences pour cette semaine, mais qu'importe, cet évènement montre le chemin parcouru depuis 2002 !

    Le Développement Durable, nous l’avons pratiqué pendant de longues années comme Monsieur Jourdain faisait de la prose, sans le savoir ou presque, mais avec passion et volonté …

    Tout a débuté avec une demande de subventions, lors des études préparatoires à un Contrat de développement avec le Conseil Général de Seine et Marne, puis du Conseil régional. Pour établir le diagnostic de ces partenariats, nous avons mené une large concertation auprès des acteurs de terrain et des habitants. Débat des plus fructueux, ayant entrainé une profonde remise en cause de l’action municipale: bouleversement des mentalités et des modes de fonctionnement des élus et des services municipaux, nouvelle organisation des services, introduction de méthodes de travail novatrices, définition de stratégies globales et transversales, développement de l’éco construction …

    Illustration : le programme d'équipements publics lancé, intégralement en H.Q.E, engagement environnemental prolongé avec le lancement dés 2005 d’un Agenda 21. Initiatives qui ont fait de Trilport en quelques années une des villes pionnières du Développement Durable en Ile de France, malgré notre petite taille. Je me souviens encore des commentaires amusés de certains élus de villes voisines, y compris de grandes villes, devant nos mesures qualifiées à l’époque d’originales !
    Aujourd’hui, les premiers équipements sont sorties de terre et fonctionnent depuis de nombreux mois, les services municipaux intègrent les priorités environnementales, nos engagements passés sur la ressource eau, les énergies renouvelables ou l’isolation ont été validés par les accords de Grenelle et les projets que nous avons dans nos cartons, sont dans l’air du temps …
    Les communes voisines, hier sceptiques, nous rejoignent désormais en nous prenant pour exemple. Si je mesure le chemin parcouru en la matière mais ne retiendrait qu'un idée, lorsque l'on parle d'environnement plus on apprend, moins on sait ...

    En matière d'environnement les élus locaux ont une responsabilité particulière : l’action municipale agit directement sur les problématiques liées au réchauffement climatique, en influant concrètement et durablement sur l’habitat, l’organisation urbaine, la consommation et la production d’énergie, la bio diversité ou la mobilité … . Mais également du fait de la résonnance particulière que l’action politique peut revêtir quelquefois auprès des habitants et des autres acteurs de la vie publique.

    Permettez-moi également trois réflexions sur la valeur du temps, la place de l'humain dans le Développement durable et le prix réel des produits ou de leut utilisation  ...

     

     

    Lire la suite

  • PS : le champ des possibles ...

    croisée des chemins.jpg

    Autant le dire tout de suite, le vote des militants socialistes n’a pas été celui de la clarification, loin s’en faut !et quoi qu’en dise les médias.
    Si certains ont plus perdu que d’autres (notamment la motion que je défendais), personne n’a réellement gagné !

    Petit rappel, car pour comprendre la cuisine interne d'un Congrés PS, autant en connaitre quelque peu les règles … d’abord le temps des contributions, puis vient celui des motions (les accords politiques), c’est à ce stade que nous sommes.
    Le score de chaque motion est celui réalisé sur l'ensemble des sections; quelques résultats interpellent, à croire qu'il existe des micro climats fédéraux têtus qui font concilier étrangement vote des militants des fédération et appartenance des leaders locaux à telle ou telle motion.

    Heureusement, rien de tel en Seine et Marne !

    Nous en sommes désormais à la préparation du troisième et dernier temps (de la valse !), celui de l’arbitrage final (ou de l’emballage des alliances, c'est au choix), l’étape des résolutions … Pour faire simple et efficace, comment réunir plus de 50% des délégués sur un texte d'orientation politique, appelé résolution ! Autant dire que cette fois ci, mathématiquement il faudra que certains se rassemblent !

    La géographie du PS après le vote du 6 novembre présente un visage pour le moins contrastée : aucune des quatre motions arrivées en tête ne recueille la majorité des suffrages, et de loin, c'est inédit !

    Moralité : personne ne fait donc l’unanimité, voilà de quoi calmer certains égos exarcérbés !
    Si la motion arrivée en tête est bien la E, défendue par Ségolène Royal, ce résultat est à nuancer; il y a deux ans, cette dernière réunissait sur son seul nom, 60% des militants ; c’est dire que depuis le contexte a évolué ! Quand aux motions A (avec 25%) et D (avec 24%) animées par Bertrand Delanoe et Martine Aubry elles n’ont incontestablement pas incarné aux yeux des militans le changement attendu, et Benoit Hamon, malgré sa bonne campagne, n’atteint pas 20%. Voilà pour loes commentaires sportifs ! (j'allais écrire hippique, à défaut d'épique !).

    Constat : ce vote  nous éloigne du spectre d'une pré désignation à l’élection présidentielle et nous recentre sur le devenir du PS. Voilà qui me rappelle passablement la contribution "Besoin de Gauche" présentait par Pierre Moscovici que je défendais il y a peu ...

    Bizarrement le score du 6 novembre, semble lui donner raison, a posteriori ... Pierre suggérait simplement de ne pas se positionner dés 2008 sur un présidentiel, mais sur un Premier Secrétaire, estimant avec raison d'aprés moi que nous avons encore le temps et d'ici 2011, tant de choses peuvent se dérouler, et que l'essentiel est de concentrer notre énergie à mettre le PS  en ordre de marche, tant idéologique (et il y a du boulot) que politique  ...

    C'est bien cela qui importe pour l'instant ...

     

     

    Lire la suite