Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Des frissons venus du Nord

     

    stockholm.4.jpgChangeons d'univers et d'atmosphère, ce qui ne fera pas de mal vu la période que nous traversons, parlons un peu d'Europe ...

    Tranquilisez vous, celle ci ne se limite pas à la seule sphère politique, heureusement au regard de l'actualité sur la réélection possible de M Barroso, elle est tout sauf enthousiasmante, mais nous aurons l'occasion d'en reparler ...

    L'Europe c'est aussi et surtout une terre de contrastes, des cultures à la fois proches et lointaines, à découvrir absolument ... Cultures qu'il serait dommageable de limiter au seul patrimoine historique et architectural, mais également de conjuguer au présent. La littérature constitue indéniablement un de ces présents (au deux sens du terme), avec une place toute particulière pour le roman policier.

    Les mois d'été sont paradoxalement la période la plus propice de l'année pour frissonner, constat de plus en plus de ces frissons sont provoqués par les polars provenant du grand Nord ...Aprés Ikéa, Abba, Saab, Ingmar Bergman, grâce à Stieg Larsson et à ses fameux MiIllenium, la Suède fait de nouveau parler d'elle.


    Attention, ce serait une erreur de considérer Millenium comme l'arbre qui cache la forêt, tant il y a pléthore d'auteurs de qualité ! Ils ont fait de ce mouvement littéraire une vraie tendance de fond et séduisent chaque année de plus en plus de lecteurs ... Pour ceux qui en douteraient, qu'ils plongent sans retenue dans leurs oeuvres, ils y découvriront une atmosphère unique, somme toute "exotique" comme dans tout bon roman policier, l'intrigue n'étant que prétexte pour une introspection profonde, acérée et sans concession sur le temps qui passe, les moeurs, coutumes, non dits et failles des sociétés nordiques ...
    Pas à dire, ça décoiffe !

    Les auteurs sont nombreux, Stieg Larsson, l'Islandais Arnaldur Indridason et tant d'autres (voir plus loin) ... Bonne nouvelle pour l'éditeur Actes Sud, qui a publié avec le bonheur que l'on sait  la série des Millenium, la relève est désormais assurée, grâce à un nouvel auteur suédois, Camilla Läckberg.
    La "princesse des glaces", son premier roman est parue en Suéde (2002) trois ans avant la publication du premier tome du tsunami qu'a été  Millénium. L'impact médiatique de cette véritable vague de fond a été tel que les éditeurs ont décidé de poursuivre le filon, permettant ainsi à Camilla Läckberg d'être publiée dans la même collection que son compatriote Stieg Larsson ... heureux présage ...

    Un bon conseil pour les jours qui viennent. Que ce soit sur la plage, en montagne ou tout simplement chez vous, voici une sélection de livres à dévorer sans plus attendre.

     

    Des livres disponibles dans toutes les bonnes librairies !

     

     

    Lire la suite

  • La Noyerie vu par Atome 77

    sol-noyerie.jpg

    Photo prise à partir d'un panneau solaire thermique du gymnase


    Le reportage que le site Atome 77, a consacré à 'inauguration du gymnase de la Noyerie : vidéo, interviex et photo panoramique à 360° !

     

    C'est sur Atome 77, et c'est renversant

  • "Sortir du rouge par le vert"

     

    inauguration-gymnase.jpgVendredi 5 juin, Jean Paul Huchon, Président de la Région et Vincent Eblé, Président du Conseil Général de Seine et Marne sont venus inaugurer le Gymnase de la Noyerie. Ils se sont déclarés surpris du résultat final, il est vrai que les lieux ont quelque peu changé depuis la pose de la première pierre en octobre 2007.

    Visite justifiée au regard de leurs contributions respectives à cette réalisation comme à l’ensemble du programme d'équipements mené sur Trilport depuis 2005. Jean Paul Huchon, qui préside également aux destinées du STIF,  a profité de l'évènement pour rappeler l'action régionale menée en faveur de l'amélioration des transports communs en Grande couronne, avec pour illstration le cadencement 2010 qui sera effectif dés décembre prochain.

    Tous deux ont fait part de leur inquiétude sur les conséquences sociales de la crise. Jean Paul Huchon dans son discours, avec humour et esprit, a souligné les pistes d'actions privilégiées par la région afin de soutenir activité économique et emploi : hautes technologies, emplois de service à la personne et "croissance verte". Pour illustrer ce dernier point, il a eu la gentillesse de prendre l'exemple de l’action menée à Trilport. Pour l'anecdote, en conclusion il a eu des paroles prémonitoires 48 heures avant le scrutin européen :  "Nous sortirons du rouge par le vert !". L'expression a fait mouche auprés de l'auditoire et a été reprise depuis par la presse locale suite au résultat des européennes !

    Je reviendrais prochainement sur les caractéristiques notamment environnementales du gymnase de la Noyerie, mais préfère ici mettre en avant tout le travail souterrain et mené en amont, véritable partie immergée de l'iceberg, qui a permis à ce gymnase de sortir de terre ! Pour une commune comme la notre, la feuille de route initiale (dont cette réalisation représente le dernier volet), était chargée : un centre de Loisirs, un bâtiment scolaire (cantine, réfectoire et accueil), une extension / rénovation de gymnase, et l'aménagement d'une nouvelle Mairie. Indiquons que seul ce dernier objectif a du être reporté. Nous n'avons effectivement pas chômé et chacun pourra voir les priorités des élus !

    Programme volontariste ont souligné à la fois  Jean Paul Huchon et Vincent Eblé, mais tenu.
    Aucune inconscience de notre part, nous avions pris la rpécaution au préalable, de monter un plan de financement solide et considérablement balisé les zones à risques. Nous avons du cependant faire face à deux difficultés imprévues : l'importance de la baisse des dotations de l'Etat (considérables depuis 2002) et l'envolée des prix du bâtiment  ...

    Mais malgré ces aléas nous avons tenu le cap !  Alors, comment une ville de moins de 5 000 habitants comme Trilport, a pu relever un tel challenge ?

     

    Lire la suite

  • Soif d'europe ...

    pse.jpg

    Une réalité. Au regard de l'ampleur de la crise et des remises en cause qu'inévitablement elle va induire, nos pays n'ont jamais eu autant besoin d'Europe pour peser sur leur avenir commun. Paradoxalement, la campagne nationale des élections européennes n'a pas reflété cette nécessité absolue, conséquence, de nombreux concitoyens risquent de ne pas vraiment choisir, soit en s’abstenant, soit en se réfugiant dans un vote protestataire, éparpillant le sens et le poids politique de leur bulleton.

    Il est essentiel de rappeler les vrais enjeux de ce scrutin : déterminer quelle majorité siègera à partir de lundi prochain à Bruxelles, quelle ligne politique sera aplliquée et quelles personnalités animeront le Parlement et la Commission européenne ?

    Car au bout du bout, les seules questions qui importent concrètement sont bien celles ci  !

    Les bulletins des 375 millions de votants (ce qui fait se ce scrutin la plus grande élection transnationale de l'histoire), désigneront les 785 représentants du nouveau Parlement européen. Le hic, est que dimanche les abstentionnistes risquent d'être nombreux, ce qui est à la fois dommageable et dramatique au regard des enjeux qui portent sur les cinq années à venir.

    Rappelons s’il en est que lors de ce dernier mandat, le Parlement européen et la Commission européenne ont été dominés par les conservateurs dont J.S Barroso. Autant dire que l’Europe, n’a pas apporté de réponse efficace à la crise, loin s’en faut et que la "laisser faire" a démontrer ses limites.
    Certains leaders conservateurs ont communiqué énormément, trouver beaucoup de bouc émissaires pour expliquer les non résultats obtenus, mais seuls importent le concret. Au de la de l'éciume , lorsque l'on analyse un tant soit peut l'impact des décisions sur le monde réel, nous sommes à des années lumière du monde médiatique. Dernier exemple en date, les propositions faites au G20 sur les fonds spéculatifs et les paradis fiscaux ... Du vent, car rien n’a réellement changé !

    Concernant la crise elle même, pas de réponse commune. La croissance verte, les grands chantiers, le développement du numérique et des hautes technologies de communication, auraient pourtant pu être des éléments de réponse collective pertinents, surtout à l'échelle européenne et préparer le rebond de nos économies ... Rien de tel ne s'est produit, la montagne a accouché d'une souris !

    La crise globale que nous subissons démontre s'il en est le besoin absolu de régulation, de protection sociale et la nécessite de définir un autre modèle de croissance plus vertueux, régulé et durable. Cette crise est une rupture, un nouveau monde émerge. Il serait dommageable de réduire à la seule sphère financière les problèmes rencontrés.
    Nous affrontons de plein fouet, une crise économique, sociale et environnementale. L'heure d'un nouvel ordre mondial a sonné, et l’Europe doit y trouver toute sa part. Pour cela elle ne doit plus être un nain politique à la remorque de l'Amérique, non plus de Bush mais d'Obama.

    Le choix qui s'offre dimanche à chacun est  clair : bâtir une alternative collective, ou ne pas décider, s'éparpiller et maintenir un statu co qui serait dramatique et reproduirait demain, ce que nous subissons aujourd’hui en laissant Baroso et les siens en responsabilité, ou en irresponsabilité.

    L'Europe ne doit pas laisser la seule Amérique d’Obama, incarner seule le mouvement et l’engagement. Elle a ses valeurs à défendre et de formidables atouts. un impératif cependant, être en capacité de constituer une alternative, pour cela nous devons "jouer collectif" en travaillant, malgré nos contrastes, nos différences, travailler dans le même sens et la même direction.

    C’est ce que propose les 27 partis de gauche, notamment sociaux démocrates dans le « Manifesto », plate forme commune de propositions avec comme candidat à la succession de José Manuel Barroso, l’ex-premier ministre danois Poul Nyrup Rasmussen. Simple rappel, leur tête de liste en Ile de France est Harlem Désir ...

    Plus que jamais nous devons avoir envie d'Europe !

    Lire la suite

  • Ripostes, c'est fini !

     

    ripostes.jpg

    Le talent, c'est la hardiesse,

    l'esprit libre, les idées larges

     

    Anton Tchekov