Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

SNCF, le 13 il y a du neuf ...

Sncf.jpgJ’ai eu beaucoup de plaisir à participer il ya quelques jours à une réunion débat organisée avec la SNCF présentant le cadencement 2010. Vu le climat apaisé de la salle, chacun a mesuré le chemin parcouru depuis 2005 !
Les lecteurs habituels de ce blog (pour les autres, il est possible d’explorer les notes de la catégorie transport et mobilité) connaissent l'importance que j'accorde à ce sujet et les différentes initiatives prises afin de contribuer à améliorer une donne, qui il y a peu était encore inadmissible.

Lors du débat, quelques souvenirs ont refait surface ... Notamment une réunion organisée en catastrophe par le Sous Préfet de Meaux, à laquelle il m'avait convié par téléphone dans l'urgence, pour remplir le rôle de médiateur auprés d'usagers mécontents qui aprés avoir occupé les voies avaient fait appel à mes services, m'ayant rencontré lors d'une de mes permanences.
J'avais par la suite rapporté cet incident à Jean Paul Huchon, Président de la région mais à l'époque simple membre du STIF qui m’avait écouté d’une oreille attentive, promettant d’intervenir concrètement dés qu’il serait en responsabilité sur ces dossiers.

Aujourd'hui la cause semble entendue (qui s'en plaindrait ?), cependant il est toujours utile de rappeler la situation d'il y a seulement 5 ans !
Lorsqu'en 2004 on abordait la thématique "transport", c'était pour l'annonce de mesures de fermeture de gare, de dégradation continue des conditions d’accueil, d'abandon de ligne projeté (La Ferté Milon notamment), le climat ne permettait pas aux usagers d'avoir le moindre optimisme sur une amélioration quelconque de la situation alors que dans le même temps la SNCF communiquait surr les performances du TGV battant des records du monde de vitesse !

Chacun peut constater le changement d'atmosphère sur ces questions et  l'amélioration concrète et progressive des conditions de transport initié depuis 2006, surtout en grande couronne. Elle est à mettre incontestablement au crédit de l'action de certains responsables, dont en premier lieu le Président de Région ! Effort qu'il est vital de poursuivre, tant cette question est essentielle pour nos concitoyens et influe sur le renforcement du lien social et la cohésion territoriale, car la mobilité c'est le droit au travail,  à l'éducation, au loisir et à l'épanouissement personnel.

L'autre personne, que je tiens à saluer est Maurice Testu, Directeur Transilien de Paris Est. Je me souviens de notre première rencontre un soir de décembre à la Mairie, je me battais alors  pour que la gare reste ouverte le week end, qu'un nombre suffisant de personnel y soit affecté afin de garantir la sécurité et la qualité d'accueil et qu'un automate puisse délivrer des billets aux détenteurs de cartes bancaires ...
Aprés les lettres, motions, pétition, excédé par l'absence de réponse, j'avais interpellé en plein salon des Maires Mme Idrac, Présidente alors de la SNCF, qui m'avait écouté (pas le choix), avant d'entendre parler de nouveau de Trilport deux jours aprés, en plein Conseil du STIF par les représentants des élus, région et département  !
Maurice Testu avait été alors détaché pour me rencontrer. Entrevue cordiale mais franche, nous avons tout mis sur la table. Aprés des excuses, il s'ést expliqué sans langue de bois, évoquant ses marges de manoeuvre, et m'assurant qu'il allait tout mettre en oeuvre pour changer la situation. Force est de constater aujourd'hui que les résultats sont là et je mesure ce que les usagers doivent à son action efficace.

Il est important, dans une époque où tout se brouille, de remettre les pendules à l'heure et de saluer l'action concrète des uns et des autres, de ceux qui ont permis que les choses changent réellement  ... Entre le dire et le faire, il y a surtout le faire ...

Car ce 13 décembre beaucoup de choses vont changer dans les transports en Ile de France ...

 

Dés ce lundi, la SNCF ajoutera 349 trains sur la ligne P (Paris / La ferté Milon / Chateau Thierry) pour le plus grand intérêt des 60 000 voyageurs qui utilisent quotidiennement cette ligne P. Une augmentation sensible qui permettra une meilleure desserte tant en fréquence qu'en amplitude.

La loi du 13 août 2004, relative aux libertés et responsabilités locales, a eu plusieurs conséquences sur les transports collectifs en Ile de France : retrait de l’État du Conseil d’administration du STIF (Syndicat des Transports d’Ile de France), participation majoritaire de la Région, extension des compétences du STIF, modalités simplifiées et élargies de délégation par le STIF de certaines de ses compétences à des collectivités locales ou des groupements de collectivités locales.

Il est d'ailleurs fort de café que l'Etat, qui sur ces questions lorsqu'il en avait la charge a délaissé le réseau banlieu au profit du développement du TGV, s'érige aujourd'hui en donneur de leçons auprés de la collectivité territoriale en responsabilité depuis simplement trois ans !
Si la donne change aujourd'hui, ce que tout le monde reconnait, c'est tout simplement parce que depuis mars 2006, le STIF est désormais dirigé par les élus, sous leur impulsion il a engagé un programme de renouvellement et de rénovation du matériel roulant ferré (RER et Trains) sans précédent,un objectif : obtenir dés 2016 un parc entièrement neuf ou rénové.

L'illustration de cette démarche, est bien évidemment le nouveau Transilien mis en service ce lundi 13 décembre, si beaucoup de médias relaieront cette première apparition, le nouveau train desservira notre gare dés 2012, le même jour, un évènement moins spectaculaire mais tout aussi important pour notre quotidien se déroulera : la mise en place du nouveau cadencement de la ligne P (Paris / La Ferté Milon et Château Thierry).

Cette mesure, sur laquelle travaille depuis deux ans les services du STIF, de la SNCF et de RFF renforcera considérablement l’offre en nombre de trains, tant en amplitude qu’en fréquence, elle fait partie du plan de renforcement des fréquences des transports en commun d’Île-de-France  voulu, décidé et financé par le seul STIF, dont l’objectif est de faciliter l’usage des transports en commun et de proposer une véritable alternative à la voiture avec un service adapté aux nouveaux rythmes de vie des Franciliens.

Comment y arriver ?

  • Avec des trains plus fréquents, une offre homogène tout au long de la journée (fini les heures creuses !), permettant au voyageur d’avoir une vraie souplesse dans l’utilisation du train. Les horaires seront inchangés toute l'année, les trains vers Paris partant désormais au 28 et au 37 de chaque heure.
  • Grâce également à une amplitude élargie avec des trains plus tôt et plus tard en soirée : de 5h28 à 23h37 désormais à Trilport et une amélioration sensible durant le week end.

 

Ce qui au final, fait sens, jugeons en plutôt :

  • Axe Paris Est  / La Ferté Milon : 160 trains de plus du lundi au dimanche, en semaine et le WE, cadencement à l'heure, amplitude horaire de 5h à 22h30,
  • Axe Paris Est / château Thierry : 66 trains de plus du lundi au dimanche, aux heures de pointe de la semaine, un cadencement à la demi heure, en semaine en heure creuse et le WE un cadencement à l'heure et une amplitude horaire étendue de 5h à 23h50,


soit pour Trilport 226 trains en plus, autre bonne nouvelle, les nouvelles rames de l'autororail AGC desserviront la ligne de La Ferté Milon dés juillet 2010.

 

Une réunion qui a permis de faire le point mais également de se projeter sur les prochaines étapes, l'intermodalité et l'accessibilité ...

 

 

 

cadencement.jpg

Parlons un peu chiffres ...

Depuis 2006, le STIF a engagé un programme ambitieux de renouvellement et de rénovation du matériel roulant ferré (RER et Trains), il s’est engagé pour ce faire dans les contrats d’exploitation conclus (période 2008-2011) avec la SNCF et la RATP à investir 2,5 milliards d’euros d’investissements  sur ces 4 années, financés par :
Sa contribution annuelle aux transporteurs, pour la période 2008-2011 : versement à la RATP et à la SNCF de plus de 1.2 milliards d’Euros.
Des subventions d’investissements.

Les besoins de financements en matériel roulant pour assurer la remise à flots du parc, sont estimés à 9.4 milliards d’Euros d’ici 2025 (plan de mobilisation des transports en Ile-de-France et commission Carrez), ce qui nécessite une montée en puissance ne pouvant être financée que par un recours à l’emprunt, et ce dès 2010.

 

 

Quelques notes précédentes sur cette thématique :

Gare SNCF ... Ce sera bientôt moins pire !

Attention ! un train peut en cacher beaucoup...

En attendant le train du futur ...

Gare de Trilport : aprés les reponses de la SNCF

SNCF, ou le train à 2 vitesses ...

Gare SNCF de Trilport : trop, c'est trop !

SNCF : la mise en danger d'autrui peut elle...

A quand une gare humanisée à Trilport ?

Le Transilien n'est toujours pas arrivé à Trilport

STIF : Tel est pris qui croyait prendre ...

STIF : bras de fer gagnant pour Huchon ...

 

Les commentaires sont fermés.