Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Wir sind Europäer

 

jumelage.jpg

Nous avons fêté ce week end, le 10 eme anniversaire de notre jumelage avec la ville allemande d'Engen. De toutes les manifestations qui se sont succédées, la plus émouvante a certainement été la cérémonie  devant l'arbre de jumelage durant laquelle les enfants des écoles ont repris l'hymne européen accompagné d'une simple guitare, en français et en allemand.

C'est en 2000 que nos deux villes se sont jumeléesdate pivot s'il en est, la fin d’un siècle plus que tourmenté pour l’Europe et les prémices d'un nouveau millénaire qui débute pour nos deux villes par une belle histoire d’amitié. Depuis, l'arbre planté pour l'occasion a bien poussé, au propre comme au figuré. La greffe incontestablement a prise et l’arbuste, un chêne,  a développé des rameaux débordant de vitalité, laissant place peu à peu à un jeune arbre qui ne demande qu’à s’épanouir.

Durant ces 10 années, grâce à l'énergie et à la volonté de quelques uns, qu'il faut remercier, les occasions de se retrouver n’ont pas manqué, que ce soit à Trilport ou à Engen ! Chaque année une manifestation, une visite, a rappelé à nos deux villes l’existence de l’autre …
U
n jumelage sans échanges concrets, sans moments de fête partagés, est comme une ruche sans vie, sans miel, sans nectar; à quoi sert alors une ruche ? Il faut chaque année butiner, se rencontrer, échanger …

C'est cette succession de petits moments heureux partagés, entre jeunes ou moins jeunes, sportifs ou non sportifs qui construit les amitiés durables. Nous avons également il y a quatre ans découvert l'autre ville jumelée d'Engen, Pannonhalma la hongroise, dont nous avons eu le plaisir d'accueillir le Maire qui a tenu à participer à cette fête d'anniversaire.
La découverte de
 ce magnifique pays, à l’histoire si riche, a été non seulement pour moi à l'époque, une véritable leçon de géographie, mais surtout d’histoire européenne. J’ai depuis une vision différente de l'Europe, de son histoire, de ses racines et de son formidable potentiel.


Dix années d’amitié sincère, à l'image de ce que doit être la construction européenne. Non un dédale administratif, un monstre bureaucratique et froid, à mille lieux de la vraie vie, mais une Europe du concret, des citoyens, offrant à chacun d’entre nous des perspectives en un avenir meilleur. Une maison commune à bâtir pierre par pierre, une Europe qui élève …

Nos histoires, à Pannonhalma, Engen ou Trilport, comme nos langues sont différentes, mais nos cultures ne sont pas si éloignées. Nous somme porteurs d’un modèle de société basé sur l’humain, sur la juste place de l’homme sur une planète qui ne lui appartient pas. Nos différences basées sur un respect mutuel font notre richesse, elles font également notre sagesse, parce qu'issues de nos histoires mêlées, trop souvent dramatiques et douloureuses. 

 Cette perspective commune : l’émergence de la citoyenneté européenne, est notre force, n'en doutons pas surtout dans le contexte économique et social actuel et augure de lendemains meilleurs, d’horizons plus souriants. Comme l'écrivait  simplement Jean Monnet le père de l’Europe … 

« Ce qui est important, ce n'est, ni d'être optimiste, ni pessimiste, mais d'être déterminé. »


Nous devons être déterminés, surtout aujourd’hui, car nous sommes européens …


Les commentaires sont fermés.