Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

2014 année engagée et positive !

voeux0.jpgJ’avais placé cette cérémonie des vœux sous le signe de l’engagement. Vu la proximité de l’échéance municipale de mars, mon intervention, a été de portée générale,  centrée sur le sens à donner à l’action publique et surtout à celle de l’engagement citoyen.
Je remercie les nombreuses personnes présentes, la Salle des Fêtes était bondée, dont Nicole Bricq Ministre du Commerce Extérieur, le Sous Préfet ainsi que de nombreux collègues des villes voisines. La dynamique d’un territoire n’est elle pas également le fruit de la qualité des liens tissés entre les différents acteurs de terrain et leur volonté de travailler ensemble ?

J’ai tenu à rappeler le rôle des communes dans la cohésion du pays, en première ligne pour mener les politiques publiques de proximité elles permettent à beaucoup de nos concitoyens en difficulté, non seulement de ne pas sombrer, mais surtout de rebondir. Les portes de leurs mairies sont pour eux, trop souvent, les seules réellement accessibles. Incontestablement, les communes permettent de mettre de l’huile dans des rouages trop souvent grippés ou bloqués et de renouer les liens distendus ou quelquefois même brisés.

Chacun sait que le contexte social actuel est très délicat. Plus qu’une crise dont nous devons trouver la sortie, c’est bien une véritable mutation qui est en cours; nous entrons dans un nouveau monde, dans lequel il est essentiel de défendre et de préserver, tout en l’adaptant, notre modèle de société et la cohésion du pays, quelle soit sociale ou territoriale. 

La France est à un moment crucial de son histoire, comme nos territoires ... Nous sommes, véritablement, à une croisée des chemins … 

Faut il se lamenter, subir, nous recroqueviller, écouter ceux qui dénigrent plutôt que faire, nous font douter ou jouent sur nos peurs, et donc, in fine, lâcher l’affaire et se résoudre, abandonner ! C’est la solution de la facilité apparente, mais n'oublions jamais que la facture viendra ensuite, plus que douloureuse, dramatique et sans aucune garantie de service après vente, 

ou bien au contraire redresser la tête, affronter l’adversité et y aller, mais ensemble ?

J’ai fait mon choix …

 Car nous avons matière à agir, à avoir la pêche, à défaut d'avoir la banane  …

 

 

 

voeux7.jpg

 

Les difficultés financières rencontrées par beaucoup de nos collectivités sont réelles et les prochains mois promettent d’être encore plus difficiles, alors que nous devrons faire encore plus !

Chacun sait que réduire la dette publique est impératif, mais ce déficit n’est pas celui des collectivités, rappelons le. Il est paradoxal sur ce sujet, et quelque peu déplacé d’entendre ceux qui ont contribué à accroire la dette du pays, considérablement d'ailleurs critiquer les mesures d’économies budgétaires ou fiscales prises aujourd’hui, pour certaines, mais le ridicule ne tue pas, de leur fait. Nous sommes dans la nasse, il nous faut réagir et en sortir au plus vite, notre pays n’a plus le choix, sinon le pire est à craindre, une simple montée des taux suffira !

Pour les collectivités qui ont les moyens, et il y en a, de simples mesures d’ajustement suffiront, pour les autres, moins bien loties, ce n’est plus dans le gras qu’il faudra tailler, mais bien dans le muscle de l’action locale de proximité. 

Deux mesures me semblent indispensable pour répondre à ce qui ressemble fort à une quadrature du cercle : 

répartir les efforts demandés avec clairvoyance, équité, en tenant compte des marges de manœuvre réelles et effectives de chaque collectivité comme des besoins prioritaires de leurs habitants, il est  impératif que les dotations de l’état intègrent ces disparités et corrigent les injustices budgétaires flagrantes

mettre en place des mécanismes de péréquation efficaces afin que les plus riches soulagent les plus pauvres : à certains les sièges sociaux, les recettes et les leçons de bonne gestion, aux autres les habitants, les charges qui y sont liées et trop souvent la pression fiscale… En période de crise, ces écarts ne sont plus acceptables sinon la fracture territoriale s’élargira grave !

 

 Voilà pour le coté obscur de la force, mais entrons dans celui de l'énergie positive ... en 2014, plus que jamais l’heure doit être à l’engagement !

Notre société a le plus grand besoin de citoyens actifs et moteurs, comme elle est en recherche de sens, de souffle, de projets fédérateurs et de perspectives à atteindre …

Chacun d’entre nous, ou qu’il soit, à quelque niveau qu’il se trouve, association, entreprise, citoyen, élu constitue un maillon de la chaine qui fait de nos communes, la cellule de base, l’élément clé, la véritable matrice de la vie démocratique, citoyenne, économique et sociale du pays, comme du dynamisme de nos territoires.
Cela commence au niveau de la plus petite association, entreprise ou collectivité. Il suffit d’avoir un but, de se donner les moyens de l’atteindre et d’y parvenir ! La taille importe peu, ce sont l’ambition et la qualité du projet poursuivi, comme celles des actions initiées pour l’atteindre qui seules comptent !

Plus que jamais, nous devons, individuellement et collectivement, agir, agir passionnément, afin d’innover, irriguer, réveiller, faire vivre nos communes et ce territoire que nous chérissons tant. 

Plus que jamais, nous devons favoriser l'épanouissement de nos concitoyens de la grande couronne, de ce monde péri urbain qualifié par certains de "France périphérique" ou pire « invisible » !
Rejetons tout esprit de fatalité, nous ne sommes pas une terre de relégation mais bien une terre de projets en devenir  … à nous de semer les graines et les ferments qui feront les futures récoltes et la prospérité de demain…

Si j’ai bien acquis une certitude toutes ces années, c’est que ce territoire au patrimoine naturel exceptionnel encore préservé, recèle de vrais talents, des plus divers et dans tous les domaines et d’autant d’énergie à revendre. Ce potentiel, il nous appartient de le développer, chacun à notre place, tant il constitue une belle opportunité et une perspective, pleine de promesses …

J’en suis absolument persuadé, c’est affaire de volonté, mais aussi de cohésion entre nous, d’esprit d’équipe, de choix collectifs partagés.
Il faut en finir avec le « french bashing » ou pire l’auto dénigrement. Nos anciens savent que notre pays a surmonté des épreuves bien plus difficiles et dramatiques, soyons persuadé que la France dispose de talents, potentiel, énergie pour relever le challenge, autant de richesses qui prennent leur source dans nos communes, y compris les plus petites.

Nous comptons lorsque nous nous engageons et que nous croyons en nous, la dynamique que nous sommes en capacité de déployer constitue une véritable force d’entrainement. Les techno l’appellent « effet bottom up », d’autres « pyramide inversé », pour moi c’est tout simplement, la force du monde réel. 

Rappelons les fameux mots d’Albert Camus  : « La vraie générosité envers l'avenir consiste à tout donner au présent … » 

Alors en 2014, n’hésitez pas … P.O.S.I.T.I.V.E.Z …

 

Lâchez vous, croyez en vous,

soyez généreux, donner tout au présent,

vous préparerez ainsi au mieux les années à venir pour vous, les vôtres, la commune et notre pays … 

 

voeux2.jpg

Nicole Bricq, Ministre du Commerce Extérieur, à la tribune 

 

 

Les commentaires sont fermés.