Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Télécentre Nomade Office : Bienvenue à "Fab Land"

telecentre-mini-1.jpgLe télécentre de Nomade Office inauguré lundi dernier à Trilport, est un équipement novateur à plus d’un titre, mais avant de présenter plus en détail cette réalisation, je veux saluer la remarquable aventure humaine qui a accompagné sa création.

Le soutien des collectivités a été déterminant, rien n’aurait été possible sans l’engagement financier de la Région et du Département dont il faut saluer le sens de l’anticipation, ou  encore le rôle d’assembleur joué par  la ville de Trilport, mais il faut surtout rendre hommage à l’équipe qui anime et "habite" ces lieux, et depuis de nombreux mois poursuit une véritable chimère, Graal quasi inaccessible : ouvrir le premier télécentre péri urbain d’Ile de France, sous la forme d’une entreprise de l’Economie Sociale et Solidaire !

Le collectif piloté par Cathy Veil a franchit tous les obstacles semés sur sa route, les uns après les autres,  véritable chemin de croix qui en aurait décourager plus d’un. Les embuches rencontrées étaient de tout ordre : financières, juridiques, administratives, techniques enfin, n’ont pourtant pas empêché cette ouverture, elle l'ont simplement retardé de quelque mois. Ils ont démontré que l’esprit d’équipe et celui d’entreprise peuvent renverser des montagnes, avec Nomade Office nous sommes déjà dans l’ère de l’économie agile, collaborative mais aussi déterminée.


Le jour d‘une inauguration tout à l’air simple, même si depuis Léonard de Vinci nous savons que la simplicité est une « sophistication suprême » qui cache le plus souvent une grande complexité et la présence d’une chaine d’acteurs multiples, dans laquelle chaque maillon est essentiel, les propriétaires de cet immeuble de bureaux y compris. Il faut saluer la confiance qu’ils ont toujours manifesté pour ce beau projet, un équipement unique, qui constitue un véritable condensé de l’intelligence collective de ce territoire auquel nous sommes si attachés.

La fibre optique est un lien de lumière, un trait d’union, un réel coefficient multiplicateur dont personne ne nie la puissance potentielle, mais elle ne constitue qu’un élément de ce télécentre, au même titre que le chanvre cultivé ici et transformé à quelques kilomètres, le bois local, le design, et surtout l’intelligence collective qui habite ces lieux, qu’elle soit portée sur les usages numériques, l'architecture, nous sommes devant un aménagement intérieur d’une efficacité énergétique exemplaire, en bio sourcé local s’il vous plait, ou communicante. Une communication authentique, fraiche, innovante, décalée et surtout porteuse de sens et de signifiant.

Si ce télécentre est unique par bien des aspects, il le doit avant tout à son collectif, la créativité est présente dans chaque maillon d’une chaine aux talents multiples qui a su apporté une touche véritable d'humanité, tant cet espace cumule les avantages du domicile et du bureau :  lieu convivial, humain, chaleureux, « cocoon » associé à une atmosphère et des services très professionnels…

Nous sommes en présence d’un véritable démonstrateur de ce que peut apporter aujourd’hui cette terre de Brie à l’Ile de France en innovation et valeur ajoutée …

Quels enjeux pour notre territoire ?

 

 

telecentre-mini-2.jpg

 

Aujourd’hui, aucun élu ne peut imaginer le développement et l’épanouissement de son territoire sans accès aux usages numériques, tant le numérique est un robinet qui amène la vie y compris dans les déserts territoriaux les plus reculés.

Il faut saluer la vision de politiques comme Jean Paul Huchon et Jean Paul Planchou pour l'Ile de France,  Vincent Eblé, Gérard Eude et Bertrand Caparroy pour la Seine et Marne, qui avec volontarisme, détermination, complémentarité, ont agit ensemble pour lutter concrètement contre les fractures sociale, territoriale et numérique qui frappent notre territoire. 
Jusque là signe extérieur de richesse de quelques grandes villes privilégiées, avantage concurrentiel et résidentiel déterminant réservé à leurs seuls habitants ou entreprises, l’économie numérique a pris la clé des champs pour arriver  jusqu’à Trilport, petite ville très représentative des difficultés croissantes que subisssent le monde péri urbain.
C’est un véritable défi social, économique, culturel mais aussi sociétal que l’ouverture de ce télécentre nous appelle à relever, mais pour beaucoup d'entre nous, il n’y a pas de fatalité, mais des opportunités à saisir ou à construire.

L’émergence de «tiers lieux », comme les Télécentres, est un marqueur de la mutation culturelle, sociale et économique en cours qui bouscule et bouleverse notre société,  révolution dont nos territoires ne seraient être absents ; tant ils leur faut surfer sur ce «Tsunami numérique » pour tout simplement exister, aujourd’hui, et encore plus demain.  
La révolution numérique provoque une «accélération dans l’accélération » qui rend caduque beaucoup des schémas traditionnels qui ont rythmé la vie de nos sociétés depuis des siècles, basés sur le concept d’unité de temps et de lieu.
Nous sommes entrés dans une nouvelle dimension, marquée par le nomadisme croissant qui caractérise nos modes de vie actuels, mais aussi un autre phénomène,  plus bouleversant, l’ubiquité numérique ! Le citoyen d’aujourd’hui a la capacité d’être présent dans plusieurs lieux au même moment !

Le développement du travail à distance est un enjeu global, qui participe tout autant à l’aménagement d'un territoire plus durable, contribue à diminuer les émissions de gaz à effets de serre, donne la capacité à des salariés de travailler hors les murs de leur entreprise, et sous certaines conditions de mieux concilier vie privée et professionnelle, en réduisant stress et temps perdu dans les transports.
Encore faut il séparer vie privée ou professionnelle afin d'éviter tout effet d'aliénation ! Les  télécentres sont des réponses adaptées permettant de préserver intimité, de produire du lien social, de mutualiser des ressources, de favoriser créativité, synergie, innovation et intelligence collective afin d’aboutir à une «fertilisation croisée».
Et que dire des temps et des conditions de transport, notamment aux heures de pointe ! Beaucoup de Trilportais y consacrent en moyenne prés de trois heures par jour. Le simple fait de diminuer de 3% la fréquentation des gares franciliennes lors de certains créneaux horaires, du matin et du soir, ferait économiser à la collectivité des millions d’euros. Ce n’est pas le Syndicat des Transports d’Ile de France qui me démentirait 

Il est à la fois singulier, encourageant et symbolique que cette inauguration se déroule sur ce site appelé à devenir l’un des équipements structurants de l’éco quartier de Trilport, l’Ancre de lune.
L’intérêt pour notre ville, mais plus globalement le territoire, est évident : développer l’attractivité résidentielle et économique de Trilport, promouvoir un nouveau modèle de développement, économe en ressource et en émissions de CO², créer les emplois de demain reposant en partie sur l’intelligence collective que nous serons en capacité de produire, mais aussi améliorer la qualité de vie quotidienne des habitants comme l’efficacité des entreprises locales, notamment les plus petites.
C'est l'esprit de la ville durable dont l'éco quartier de l'Ancre de lune et ce Télécentre, notamment par ces partis pris environnementaux très novateurs et disruptifs, les matériaux bio sourcés et les circuits courts ont été privilégie, constituent une vitrine.

Encore faut il, qu’il fonctionne durablement et que cette initiative remarquable soit viable économiquement. C’est  la responsabilité de chacun, de chaque acteur du territoire (collectivités, entreprises, particuliers, Etat …) et pour cela, passage obligé, il est indispensable  que d’autres Télécentres poussent, comme autant de graines d’avenir et de développement raisonné, afin de constituer un réseau structuré et labellisé maillant nos territoires ... Dans le numérique, aujourd'hui plus qu'hier deux maitres mots s’imposent : convergence et interopérabilité.

Si les télécentres représentent un "changement de temps et d'espace" comme l’aurait écrit Léonard De Vinci, celui de Trilport conçu et créé par Nomade Office, est porteur indiscutablement de l’ADN de cette terre de Brie, et surtout de ses potentialités.

Certains aujourd’hui parlent de « Fab Labs », concernant le télécentre de Trilport je parlerais plutôt  de «Fab Land», tant ce territoire est riche en talents et en promesses d’avenir …

 

 

Précédents billets consacrés au phénomène des Télécentres

Télécentre, le monde du réel est proche

Les télétravailleurs rêvent ils de télécentres "ubiques"

Les télécentres émergent de l'horizon

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.