Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

En 2018, les habitants des espaces péri urbains rêvent ils de mobilités inclusives ?

  • Notre pays pour avoir trop longtemps ignoré les liens entre urbanisme et mobilités doit désormais remettre les pendules à l’heure de manière accélérée. Il lui faut rattraper 30 ans d’abandon des transports quotidiens et dans le même temps, mettre à niveau des réseaux et un modèle de mobilités en décalage avec la transformation en profondeur du pays et n’apportant plus de réponses adaptées aux besoins et aux demandes des habitants.
    Notons que cet écart entre offre et demande, est encore plus durement ressenti par les usagers vivant dans les espaces « périphériques » des territoires périurbains et ruraux.
    Pour faire simple, nous devons en quelques années passer d’une organisation des transports qui n’a pratiquement pas évolué depuis les années 60/70 aux mobilités du XXI eme siècle, et ce dans tous les territoires de la république.
    Le droit d’aller et venir constitue une liberté fondamentale, encore faudrait-il que ce droit concerne chaque citoyen, pourtant force est de constater qu’aujourd’hui nous en sommes très éloignés. L’accès à des mobilités réellement « inclusives » constitue en 2018 dans notre pays, un marqueur social ou de lieu de résidence. Un comble dans une république qui se prétend égalitaire
    Nous ne devons pas oublier que nous sommes entrés dans l’ère des mobilités numériques et subissons de plein fouet l’accélération dans les progrès technologiques, disruptifs par nature. Il nous faut anticiper certaines tendances à venir, développer de nouveaux contre-pouvoirs, et assimiler au mieux la culture de l’innovation, afin de ne pas la laisser aux seules plateformes
    L’initiative prise par le gouvernement d’organiser des Assises de la Mobilité, comme sa volonté déclarée de privilégier les transports du quotidien, arrive à point nommé …
    C'est l'objet de cette contribution assez généraliste, y compris si l'angle de vue est nécessairement réducteur car provenant d'un élu local de Grande Couronne Francilienne

Télécharger le fichier

Publié dans Tribunes, textes ... | Lien permanent