Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Pour des mobilités péri urbaines

  • L'inquiétude des élus locaux, au regard des budgets publics de plus en plus contraints est de voir l’essentiel des moyens financiers régionaux dédiés au transport se concentrer sur le seul réseau du Grand Paris Express ; d'autant que certaines zones d’ombre concernant ce projet apparaissent : sous-estimation du coût des infrastructures souterraines, pas ou peu de prévision sérieuse sur le financement des reports modaux et charges liées à la multi modalité notamment. En conséquence, « l’addition » pourrait être beaucoup plus élevée que celle initialement envisagée.
    Les propositions de cette note ne se limitent pas aux seuls investissements lourds exigés par l’état actuel du réseau, qui sont chacun le sait incontournables, mais regroupent des actions liées aux spécificités de nos territoires. La dimension péri urbaine nécessite une lecture pro active, transversale et prospective des enjeux, potentialités et contraintes des territoires de la Grande Couronne, dans lesquels les mobilités vont du transport de masse au "sur mesure" quasiment individualisé.
    Il est nécessaire de mettre aujourd’hui les bouchées doubles, pour rattraper un retard de plus de trente ans et accompagner la croissance démographique de territoires en plein essor et leur dynamique territoriale.

Télécharger le fichier

Publié dans Tribunes, textes ... | Lien permanent